Mamady YoulaPlacée sous le thème « Travail décent », la 130ème fête internationale des travailleurs a été célébrée à Conakry, ce dimanche 1er mai 2016, au Palais du peuple, par les leaders de l’inter centrale CNTG/USTG et du patronat, a constaté Guineematin.com, à travers deux de ses reporters, qui ont assisté à la cérémonie.

C’est le Premier ministre, Mamady Youla, qui a présidé la cérémonie, accompagné de certains membres de son gouvernement, des présidents des institutions républicaines. Elle a commencé par le défilé des travailleurs venant des secteurs publics, mixtes et privés dans une ambiance très festive.

Dans son discours d’ouverture, Amadou Diallo, en tant que président de l’inter centrale CNTG/USTG, a d’abord rendu hommage à leurs devanciers syndicalistes, ceux pour lesquels, de par leur lutte, cette journée a été instituée comme fête internationale du travail.

Amadou DialloParlant de notre pays, Amadou Diallo a déploré les conditions de vie et de travail très précaire des travailleurs, avant d’exhorter le gouvernement guinéen à respecter la totalité du contenu de l’accord tripartite signé en février dernier. Il a aussi demandé à l’Etat, représenté par le Premier ministre, Mamady Youla, de venir à bout des maux qui gangrènent la société guinéenne.

Rappelant que la dernière grève n’est que suspendue, le syndicaliste a cité, entre-autres : « la cherté de la vie, conséquence d’une inflation galopante, qui érode le pouvoir d’achat des travailleurs et de leurs familles ; le non respect des engagements conclus à la suite d’âpres négociations avec le gouvernement et les employeurs, dont les conséquences sont source de frustration sociale et de conflit collectif : l’insécurité caractérisée par des attaques à mains armées devenues monnaie courante… ».

Hadja Rabiatou Sérah DialloPour sa part, Hadja Serah Rabiatou Diallo, présidente du Conseil Économique et social (CES) et ancienne secrétaire générale de la CNTG, a demandé l’unité syndicale, avant de rappeler le rôle de son institution qu’elle a qualifié de passage obligé pour les pouvoirs exécutifs et législatifs.

Mamady Youla, Premier ministreEnfin, le Premier ministre, Mamady Youla, a rappelé que la crise économique qui frappe notre pays est planétaire, avant de réaffirmer, au nom du gouvernement, la volonté de tout mettre en œuvre, pour l’amélioration des conditions de travail et du pouvoir d’achat des travailleurs « en vue de créer des conditions idoines pour le succès du second mandat que tout le peuple de Guinée vient de confier au chef de l’Etat, le Président Alpha Condé, de façon apaisée, participative et consensuelle ».

De retour du Palais du peuple, Ibrahima Sory Diallo et Abdoulaye Oumou Sow pour Guineematin.com

Tel. (00224) 621 09 08 18 

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin