Cellcom.jpg0Une protestation des travailleurs a été enregistrée dans la société de téléphonie mobile Cellcom Guinée, dans la matinée de ce lundi 16 mai 2016, a constaté Guineematin.com, à travers un de ses reporters qui s’est rendu au siège social de cette société à Kaloum.

Interrogé sur les motivations qui ont engendré cette grogne, monsieur Hafiziou Balde, le secrétaire général du syndicat de Cellcom Guinée explique : « ce matin, ce que nous avons envisagé, ce n’est pas une grève ! C’est une forme d’arrêt provisoire de travail de 8 heures 30 à 11 heures 30 minutes. Juste après avoir appelé la direction autour de la table des négociations, si cela n’aboutie, nous allons déposer un préavis de grève… », a prévenu monsieur Baldé.

Selon le secrétaire général du syndicat d Cellcom, il y a plusieurs raisons qui justifient l’arrêt de travail organisé ce lundi. « Nous sommes extrêmement frustrés. Les travailleurs de Cellcom sont maltraités ! Ils travaillent dans des conditions pénibles ! Je peux vous dire que 80% du personnel n’ont pas eu même une minute de formation depuis 2001 ; alors que la société contribue à la caisse de l’ONPT. Mais, ce n’est pas la faute de cette institutions seulement, c’est cette direction qui ne veut pas faire valoir le droit des employés. Les employées de Cellcom sont parmi les plus mal payés. Ils travaillent dans des conditions pénible sous la pluie… », a-t-il dit, avant d’ordonner la reprise du travail, suite à l’appel d’une autorité de la place, a confié le syndicaliste…

Bref, contrairement à une campagne apparemment fausse, les travailleurs de cette société téléphonique laissent penser qu’à la société Cellcom, l’objectif numéro UN des patrons, c’est pomper nos sous sans garantir un bon environnement de travail aux employés…

De retour du siège de Cellcom Guinée, Fatoumata Yacine Sylla pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin