Lancement des travaux de la vieille mosquée de Fatako : plusieurs gendarmes et policiers mobilisés

Alpha Condé au siège du RPG.jpg000Comme annoncé précédemment dans un de nos articles, c’est ce lundi, 30 mai 2016, que les travaux de rénovation de la vielle mosquée de Fatako seront lancés. C’est sous haute surveillance policière que se déroulera la cérémonie de lancement, à partir de 10 heures, en présence des autorités administratives locales, préfectorales et régionales avec le gouverneur de la région de Labé, Sadou Keita, a constaté Guineematin.com à travers son envoyé spécial à Fatako.

Des équipes de police et de gendarmerie, en provenance de la préfecture de Tougué, sont déjà sur les lieux depuis hier nuit pour assurer la sécurité des lieux devant abriter la cérémonie de lancement. Et, ce matin, d’autres équipes de policiers et de gendarmes venues de la préfecture de Labé ont également rallié la sous préfecture de Fatako, a-t-on constaté.

Ce dispositif sécuritaire nous laisse comprendre que le lancement de ces travaux de rénovation de la veille mosquée ne fait pas l’unanimité à Fatako.

Contrairement à l’inauguration du centre islamique de Fatako, construit par Elhadj Ousmane Baldé dit « Sans Loi », la cérémonie de lancement des travaux de rénovation de la veille mosquée de Fatako connaîtra la présence de toutes les autorités régionales, préfectorales et sous préfectorales, à leurs tête, le gouverneur de la région de Labé, Sadou Keita.

Selon le commissaire central par intérim de la police de Tougué, commissaire Béavogui Zézé, qui s’est confié à l’envoyé spécial de Guineematin.com, toutes les dispositions sont prises pour éviter que la situation de Timbo se produise ici à Fatako.

« Nous sommes là pour sécuriser. Nous ne voulons pas que ce qui est arrivé à Timbo arrive à Fatako. D’ailleurs, nous sommes là depuis deux jours. Nous devons éviter des émeutes autour des mosquées. Ce ne sont que des lieux de prières et de bénédictions. Pour cela, on a amené des unités de police et de gendarmerie de Tougué et de Labé. Nous cherchons à dissuader ceux qui veulent créer des troubles », a dit à Guineematin.com le commissaire central par intérim de la police de Tougué, Zézé Béavogui.

A suivre !

De Fatako,  Mamadou Mouctar Barry envoyé spécial de Guineematin.com

Tél. : 621607907

 

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS