Dr. Ibrahima Kouroumah, ministre de l'Enseignement près-universitaire et de l'Alphabétisation

Dr. Ibrahima Kouroumah, ministre de l’Enseignement près-universitaire et de l’Alphabétisation

C’est ce mardi 31 mai 2016 que la campagne de collecte des données statistiques pour les écoles primaires, secondaires et NAFA a été officiellement lancée à mamou, sous la présidence du ministre de l’Enseignement pré universitaire et de l’Alphabétisation, Dr. Ibrahima Kourouma, a constaté Guineematin.com, à travers son correspondant local.

La cérémonie officielle a été organisée dans la salle de réunion du gouvernorat de Mamou. Et, la campagne durera dix jours, a-t-on appris sur place. Selon monsieur Mamady Sidibé, inspecteur régional de l’éducation de Mamou, « les statistiques scolaires sont très importantes pour le pilotage du système éducatif. Elles permettent d’avoir des chiffres et des indicateurs pour mesurer la performance de l’école guinéenne à la fin de chaque année scolaire d’une part et de planifier les actions futures d’autre part », a expliqué monsieur Sidibé.

Appelant les acteurs au sérieux dans ce travail de collecte, l’inspecteur régional de l’éducation de Mamou a précisé que « la maîtrise et la disponibilité de ces données statistiques est un préalable à l’élaboration d’une politique soutenable et efficiente ».

Pour sa part, dans son discours de circonstance, Docteur Ibrahima Kourouma, le ministre de l’Enseignement pré universitaire et de l’Alphabétisation a rappelé qu’il est impossible de : «faire un pilotage à vue des ministères comme celui de l’Enseignement pré universitaire ! C’est-à-dire, gérer un ministère sans fondement, sans données statistiques, si nous voulons des résultats probants ».

Selon le ministre Kourouma : «certains parmi nous doivent changer de comportement et d’attitude. Si les statistiques sont fausses, comment pouvons-nous planifier le redéploiement des enseignants, la construction des écoles et la gestion du personnel ? Chaque année, il y a l’annuaire statistique qui est produit. Mais, il faudrait que le contenu de l’annuaire serve. Son contenu ne doit pas être faux. Ce que vous avez apporté comme chiffre l’année passée, sous prétexte qu’il y avait Ebola, j’ai dit au directeur des statistiques que je ne suis pas d’accord. Parce qu’aucune école n’a fermé l’année passée. Comment peut-on être dans une situation où on nous dit que nous avons baissé au niveau du taux brut de huit points ? C’est impossible », s’est il indigné.

Enfin, Docteur Ibrahima Kourouma a invité les cadres évoluant au niveau de l’éducation de faire preuve de patriotisme. « Nous avons l’obligation d’être patriotes et de faire un travail sérieux parce que ce que nous faisons, c’est de cela que dépend l’avenir de notre pays », a-t-il rappelé.

Notons que plusieurs hauts responsables ont pris part à cette cérémonie. Ce sont par exemple les autorités éducatives régionales de Mamou, les DPE de Pita, Dalaba et Mamou, les huit chefs des sections des IRE, les trente huit chefs des sections planification, statistique et développement de l’éducation, les représentants de la coordination régionale des APEAE et des Syndicats de l’éducation.

De Mamou, Mamadou Baïlo Keita pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 622 97 27 22

 

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin