députéComme nous l’écrivions précédemment, les parlementaires guinéens sont actuellement en discussion du chronogramme de la deuxième tranche de la première session ordinaire des Lois, exercice 2016, a constaté Guineematin.com à l’Assemblée nationale.

Au total, il y a neuf (9) textes qui sont actuellement proposés à la plénière dont le code pénal, le code de procédure pénale, la proposition de loi sur le code électorale et une autre sur la CENI.

Cependant, l’opposition qui est incarnée par le groupe des libéraux-démocrates, n’est pas d’accord avec le refus d’inscrire le projet de règlement intérieur de l’Assemblée nationale.

En plus de ce texte, certains députés ne comprennent pas les raisons du renvoi du code civil. Un texte qui sera à son troisième renvoi depuis dix ans et qui contient particulièrement des articles à « polémiques », selon certaines opinions.

Sur ces questions d’ailleurs, la majorité parlementaire estime que pour programmer le Règlement intérieur, il faut l’aval des différents groupes parlementaires. En d’autres termes, selon le chef de la majorité, « ce texte tient à une seule phrase. Et, c’est de la part de nos collègues de l’UFDG ».

Pour sa par Docteur Fodé Oussou Fofana, le président de l’opposition parlementaire estime que « ce texte peut être programmé en attendant la suite des discussions ».

Selon des informations confiées à la rédaction de Guineematin.com, la pomme de discorde entre l’opposition et la mouvance concernant est essentiellement liée à l’attribution des postes. Avec le départ de l’UFR pour la mouvance présidentielle (même si le parti ne l’assume pas), l’opposition se retrouve avec un seul poste au bureau de l’Assemblée nationale. Les députés de l’opposition réclament alors une vice-présidence ; mais, la mouvance présidentielle n’a accepté pour le moment de proposer qu’un poste de « secrétaire parlementaire »…

A suivre…

De l’Assemblée nationale, Abdallah Baldé pour Guineematin.com

Tél : +224 628 089 845

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin