Alpha Condé au RPG : « aujourd’hui, vous dites Manika ! Manika… Ils étaient là, leurs bouches dans le sac…»

Alpha Condé 11Comme un devoir, c’est un impératif pour les médias guinéens et particulièrement Guineematin.com de revenir sur le discours incendiaire du président Alpha Condé le 28 mai 2016 au siège du RPG que nous cherchons à décrypter pour vous. Ce, pour permettre à ceux qui commencent à se douter de savoir que le chef de l’Etat s’en était bel et bien pris à une communauté de notre pays, de surcroît sa base électorale.

Morceau choisi :

Il y a aujourd’hui des cadres qui s’agitent, on a parlé de la Haut Guinée, on a parlé des malinkés, etc. C’est des ouvriers de la 25ème heure ! C’est à dire que ceux qui viennent en dernière heure, qui ne savent pas, qui pensent qu’ils peuvent changer quelque chose. Vous savez ? Moi, j’ai toujours dit la vérité au peuple de Guinée. Depuis 1991, j’ai toujours montré ma vision au peuple de Guinée. En 91, les malinkés se sont mobilisés comme un seul homme- Elhadj est là- j’ai dit dans la cour, en 91, tous les malinkés étaient mobilisés, j’ai dit un jour, la Basse Guinée donnera plus de pouvoir au RPG que tout le monde ! Vous vous êtes fâchés ! « Alpha, c’est nous qui souffrons, c’est sur nous qu’on lance les cailloux » ! Wallaye, je connais l’histoire de la Guinée, je sais pourquoi je l’ai dit, contrairement aux cadres prostitués qui s’agitent. Et, j’ai toujours dit que je ne suis pas venu ni pour les malinkés, ni pour les sousssous, ni pour les peuls ; mais, je suis venu pour la Guinée. Ceux qui s’agitent comme les défenseurs des malinkés, ils étaient là en 91, est-ce qu’ils étaient culottés pour s’arrêter devant les soldats ? Qu’est-ce que les militaires n’ont pas fait aux malinkés, ils leur ont jetés des pierres, ils les ont mis en prison ! À Kouroussa, quand je suis arrivé, qui restait là bas encore ? Quand je suis arrivé, vous m’aviez dit que vos bouches étaient enfermées dans les sacs, est-ce que vous osez parler ? Aujourd’hui, vous dites Manika ! Manika ! Haute Guinée ! Ils étaient là, leurs bouches dans le sac ! Moi, je suis venu pour travailler pour toutes les ethnies. Qu’est-ce qui fait la force du RPG ? C’est quatre : jeunesse, femme, les sages et les griots, voilà les quatre forces du RPG. Il y a eu des cadres, les cadres comme Sékou Kourouma, à qui on a proposé de quitter le RPG pour être ministre. Il y a eu des cadres qui ont accepté, mais on les comptes sur le bout des doigts. Aujourd’hui, on va dire la vérité aux cadres malinkés, les gens qui m’ont le plus combattus dans ce pays, c’est des cadres malinkés, parce qu’ils partaient faire plaisir à Conté pour être nommés, et puis, ils reviennent contre le RPG ! Maintenant, ils s’agitent, laissez les s’agiter, ils partiront dans la poubelle de l’histoire comme les autres qui les ont précédés. On ne peut être trahi que par ses amis ; mais, les gens ne savent pas, le RPG est habitué.

No comment !

A suivre !

Propos recueillis et décryptés par Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

 

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS