Foulaya, Dernier Poste frontalier guinéen, Frontière, SénégalAlors qu’il rentrait chez lui en Guinée, en provenance du Sénégal, à bord de son Véhicule, le président du groupe organisé des Hommes d’affaires de Guinée (GOHA) a été victime d’une tracasserie qui ne dit pas son nom hier, Dimanche, 03 juillet 2016, au poste de la Douane de Sambaïlo, situé à 15 kilomètres du centre-ville de Koundara, a appris Guineematin.com du site officiel du GOHA.

Hormis la tentative d’intimidation de la part des agents de la douane, les bagages du président du GOHA ont été débarqués et éparpillés à même le sol, a-t-on précisé.

Après avoir traversé tout le Sénégal par la route, Chérif Mohamed Abdallah regrette que ce soit dans son propre pays qu’il soit victime des agissements incongrus des agents dont lui-même et des membres de son organisation contribuent à entretenir à travers les taxes, les impôts et autres redevances qu’ils payent régulièrement.

Egalement, le Président du GOHA estime que des actes rétrogrades pareils contribuent à ternir l’image du pays vis-à-vis des investisseurs qui veulent venir en Guinée. Et, malheureusement, ce n’est pas la première fois que les agents de la douane de Sambaïlo ont commencé les agissements de ce genre. Chérif Mohamed Abdallah et beaucoup d’autres commerçants anonymes subissent, chaque fois qu’ils passent là. C’est pourquoi, le président du GOHA demande au ministre du Budget, Mohamed Lamine Doumbouya, qui était en visite récemment dans cette localité, d’y poster des agents honnêtes pour savoir réellement ce qui se passe à Sambailo.

Aux opérateurs économiques, Chérif Abdallah demande de prêter attention à leurs marchandises quand ils arrivent à Sambailo.

A rappeler que récemment, accompagné du Directeur Général des Douanes guinéennes, le Général Toumany Sangaré, le nouveau ministre du Budget, est allé toucher du doigt le fonctionnement du dispositif de la douane guinéenne à ce poste frontalier, considéré comme une poche importante des recettes intérieures de la Guinée.

Lire sur gohainfo.com

 

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin