routeEn raison des eaux de ruissellement qui envahissent la chaussée, la route qui mène à Boussoura en provenance du centre ville de Koundara est devenue impraticables pour ses usagers en cette saison des pluies, a appris Guineematin.com d’un habitant du quartier.

Cette espèce d’inondation, a lieu du côté Est de la commune urbaine de Koundara, sur la route de Youkounkoun. Entre la Gendarmerie et en face de l’Ecole ‘’Notre Dame’’, non loin de la Tribune, encore appelée ‘’Place publique’’. Après une forte pluie qui s’est abattue sur la ville de Koundara ce samedi, 27 août 2016, l’eau a stagné sur le goudron, sur une distance de 150 mètres et pendant plusieurs heures. Au moment même où on échangeait avec notre source, deux motards ont failli en venir aux mains, parce qu’ils se sont rencontrés sur le lieu et personne n’a voulu ralentir et ils se sont éclabousser.

« Il faut vraiment nous aider. Dites au maire de la commune urbaine et au préfet de venir déboucher les caniveaux. Il y a même un endroit où une partie du goudron commence à céder à cause du poids des camions qui empruntent le tronçon » sollicite cet habitant du quartier de Boussoura qui a contacté Guineematin.com ce samedi aux alentours de 17h 30.

Interpellé sur la question cette nuit, le Président de la Délégation Spéciale de la Commune Urbaine de Koundara, Monsieur Alimou Diallo a relativisé l’alerte.

« Ce sont les caniveaux qui ont été faits par les chinois. C’est un peu restreint. C’est bouché à l’intérieur. D’ailleurs, j’ai faits dégager une partie, il reste une partie. Mais, ce n’est pas aussi grave que çà hein. Beaucoup de caniveaux étaient bouchés. Mais, nous avons essayé de déboucher. Mais, chaque fois, quand il pleut, l’eau draine le sable, entraîne le sable dans les trous. Sinon, il n’y a pas assez de débris, parce qu’on est en train de faire un ramassage quotidien des ordures. Mais, on a des problèmes quand même pour maîtriser le sable. C’est la raison. Mais, ce n’est pas une inondation comme on peut l’imaginer» explique au téléphone de Guineematin.com, Monsieur Alimou Diallo.

Il semble que l’entreprise qui a bitumé cette partie de la route nationale n’a pas ouvert un caniveau transversal d’évacuation des eaux de ruissellement. Pourtant, à quelques mètres de cette chaussée goudronnée récemment, se trouve une petite réserve naturelle d’eaux.

C’est pourquoi, les habitants du coin estiment que le Directeur Préfectoral des Travaux Publics de Koundara n’a pas bien joué son rôle de contrôleur pendant que l’entrepreneur travaillait cette route.

Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Téléphones :(00224) 622 269 551 & 657 269 551

 

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin