TPI KankanLe grand banditisme refait surface à Kankan en cette période des grandes pluies. Deux boutiques ont été éventrées dans la nuit de lundi à mardi 30 août 2016, au quartier Kabada 1, dans la commune urbaine, a appris Guineematin.com, à travers son correspondant local.

Les auteurs de cet acte sont arrivés nuitamment sur les lieux, aux environs de 4h et demi, munis de plusieurs matériels devant leur permettre d’accéder à l’intérieur des magasins du marché Kaba de Loffeba. Il s’agit d’un certain Fromo Millimono et de plusieurs de ses complices qui ont cassé les murs pour s’y engouffrer. Le bruit qu’ils ont provoqué a alerté les militaires chargés de surveiller les lieux.

Quand les militaires sont arrivés, les complices de Fromo ont pris la fuite, alors qu’il était lui à l’intérieur de la boutique. Pris en flagrant délit, Fromo Millimono est sommé de se rendre. Devant son refus, les militaires vont procéder à des tirs de sommation pour l’obliger à sortir. Il est aussitôt mis aux arrêts.

Selon des témoignages confiés à Guineematin.com, Fromo Millimono aurait menacé de dénoncer les militaires comme ses  complices dans ses opérations, s’ils ne le laissaient pas partir. Une menace aussitôt perçue par un citoyen de la mosquée Laye Baba, contiguë à la boutique vandalisée. Ce citoyen a menacé d’appeler les populations pour que Fromo Millimono subisse la vindicte populaire. C’est ainsi que les gardiens ont appelé au camp militaire Soundiata Keita de Kankan et un renfort est venu escorter Fromo Millimono vers les autorités militaires.

Dans la matinée de ce mardi 30 août 2016, le mis en cause a été reconduit  sur les lieux pour faire le reste du constat. Devant le boutiquier, Lanciné Keita, il s’est trouvé que rien n’a été emporté même si Fromo avait ramassé tout le contenu de la boutique : habits, chaussures de luxe avaient été empaquetés par l’indésirable visiteur.  Dans la deuxième boutique, qui est une gargote, rien n’a été pris.

Fromo menotté, a encore menacé les citoyens et les voisins qui sont venus voir en disant : « je vous connais tous et je vous ai tous retenus et, on va se voir un autre jour », a-t-il lancé.

De Kankan, Mamadou Sounoussy Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin