faya-millimono-president-du-bloc-liberalContrairement aux déclarations faites par les différents protagonistes au dialogue politique inter guinéen, notamment sur la désignation du ministre Boureima Condé à la présidence du dialogue politique, l’opposant Faya Millmono a laissé entendre que ce choix n’est encore que « provisoire ».

« Pour arriver à un consensus quand il s’agit du choix des hommes dans notre pays, aujourd’hui, c’est très difficile. On s’était entendu hier (jeudi 22 septembre 2016 : ndlr) que le présidium soit composé. Mais, il ne suffit pas de s’entendre que le présidium soit composé. Et, justement, l’opposition a été l’entité qui avait demandé que ça ne soit pas un membre du gouvernement. Les propositions sont encore entrain d’être faites, la discussion est encore entrain d’être faite pour s’entendre sur une personnalité consensuelle », a précisé le président du Bloc Libéral.

A en croire Dr. Faya Lansana Millimono, c’est la façon dont il a conduit les débats hier qui a motivé la reconduite du ministre de l’Administration du territoire et de la Décentralisation. « On a pensé que la manière dont les débats ont été dirigés hier jeudi et ce matin, en attendant que nous ayons les raisons de trouver une personnalité consensuelle, que le ministre Boureima Condé dirige les débats. Cette nuance doit être ressortie », a-t-il insisté, avant de faire allusion aux autres dialogues dont les conclusions n’ont jamais été appliquées.

Maître Cheick Sako ne vaut même pas le poids d’une feuille !

Interrogé sur la récusation de l’ancien président du dialogue, maître Cheick Sako, l’opposant Millimono s’est montré très amère : « J’ai été de ceux qui l’avaient beaucoup apprécié au début. Mais, par après, il ne valait plus le poids d’une feuille de papier », a-t-il dit.

Mais, jusqu’à quand peu aller la présidence provisoire du Général Boureima Condé ? « Le jour où nous allons constater que ce n’est qu’un jeu ! A un moment donné, il faut qu’on s’arrête pour que le consensus qui était dégagé dès le premier jour, que le présidium soit mis en place en espérant que nous trouverons la personne consensuelle qui va diriger les débats ».

Mamadou Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél. : 622 68 00 41 

 

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin