ecole-franco-guineenne-des-metiersL’Ecole Franco-Guinéenne des Métiers (EFGM) et l’Office National de Formation et de Perfectionnement Professionnel (ONFPP) s’engagent à évoluer dans un partenariat pour la formation continue des ressources humaines des entreprises. C’est dans ce cadre qu’une formation d’une dizaine d’agents de sécurité- et qui durera deux jours- a été lancée au sein de l’EFGM, ont constaté deux reporters de Guineematin.com qui étaient sur place, à Kakimbo, dans la matinée de ce lundi 24 octobre 2016.

le fondateur de l’EFGM, Mamadou Salif Sow

Mamadou Salif Sow, le fondateur de l’EFGM

L’aboutissement de ce début de partenariat dans le cadre de la formation professionnelle continue a été salué par le fondateur de l’EFGM, Mamadou Salif Sow. « Nous sommes très heureux de recevoir aujourd’hui le premier groupe envoyé par l’ONFPP. Je voudrais donc remercier monsieur Lucien Guilao, directeur de l’ONFPP et son ministre de tutelle, monsieur Albert Damantan Camara, qui a soutenu ce projet. C’est pour vous dire que nous sommes au service de la Guinée, au service des entreprises, de toutes les structures de l’Etat. C’est pourquoi nous n’avons pas hésité à envoyer monsieur Régis Dubois, expert en Sureté-Sécurité, qui a déjà fait ses preuves dans plusieurs pays africains », a dit monsieur Sow.

Lucien Guilao, directeur de l’ONFPP

Lucien Guilao, directeur de l’ONFPP

Le directeur de l’ONFPP, Lucien Guilao a dit que son engagement dans ce partenariat vise à être « à l’écoute de notre public cible. L’ONFPP fonctionnant à la demande et ayant pour mission d’adapter la formation aux besoins de l’économie, nous avons jugé nécessaire de toucher aussi cette cible. La Guinée souffre d’un déficit de compétence à tous les niveaux, sur le plan sécuritaire c’est pareil. Il est bon pour nous, dans un environnement mondial très risqué, que nos agents de sécurité soient formés sur l’incivilité, les vols à main armée, le terrorisme. La sécurité doit être l’affaire de tous, et encore plus l’affaire des agents qui sont là pour assurer la sécurité des personnes », a précisé monsieur Guilao.

Denis Dubois, le formateur, ancien fonctionnaire français de police

Denis Dubois, formateur, ancien fonctionnaire français de police

De son côté, le formateur Denis Dubois, ancien fonctionnaire français de police a expliqué que sa présence en Guinée se justifie par une série de formations qu’il doit faire. « Je suis là pour amener une expertise pour faire monter le niveau de sécurité pour le personnel qui s’occupe des hôtels, des aéroports…pour aider à arriver à un niveau d’excellence pour pouvoir faire venir des touristes et qui vont se sentir en sécurité. Nul n’est à l’abri d’être victime d’un attentat. Nous allons d’abord faire une première partie théorique et après il y aura une petite partie pratique avec des entrainements. C’est pour faire découvrir aux participants les méthodes que nous employons quand on est confronté à de l’incivilité, jusqu’à la gestion du vol à main armée. La dernière petite partie sera la prévention et la gestion de l’acte terroriste », a laissé entendre l’ancien de la Brigade de Recherche et d’Intervention (BRI).

Alpha Mamadou Diallo et Ibrahima Sory Diallo pour Guinematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin