Souapiti : « il y au moins 10 camions remplis de béton qui sont garés ! Tout le monde est parti… », syndicat

souapitiLa construction du barrage de Souapiti connait des perturbations avec un débrayage des employés. Selon un responsable syndical qui a joint au téléphone Guineematin.com, dans l’après-midi de ce lundi 05 décembre 2016, les mauvaises conditions de travail sont à l’origine de mouvement d’humeur.

« Depuis 11 heures ce lundi 05 décembre, tout est à l’arrêt ici. Devant moi, il y au moins 10 camions remplis de béton  qui sont garés ! Tout le monde est parti… », a dit au bout du fil monsieur Moussa Camara, représentant du syndicat des travailleurs de la zone de Kollet, sous-préfecture dans laquelle se trouve le secteur de Souapiti.

A la question de savoir ce qui explique les raisons de cet arrêt des travaux, monsieur Camara dit que « tout a commencé par le fait que ce lundi, nous n’avons pas reçu nos salaires. Habituellement, on nous paye le 05 de chaque mois. Mais, aujourd’hui, on n’a rien reçu. On a appris qu’ils ne veulent pas nous donner nos salaires parce que nous avions menacé de grever », explique notre interlocuteur.

Par ailleurs, Moussa Camara dira que la menace de grève se justifie par les conditions de vie difficiles qu’ils connaissent. « Nous demandons que la direction respecte ses engagements de nous payer à 3 500 000 francs guinéens. Nous avons des salaires insignifiants. Imaginez des gens qui sont là avec 700 000 francs guinéens, parce qu’ils n’ont pas de contrat. Ceux qui ont des contrats gagnent entre 1 200 000 et 1 500 000 francs. On avait déjà déposé un préavis de grève. Mais, ils ne nous ont pas écoutés. Pour nous décourager, ils ne nous payent pas aujourd’hui. Mais, nous n’allons pas reculer », prévient Moussa Camara.

Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 628 17 99 17 

 

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS