Aboubacar Sylla à l’AG de l’UFC : « Alpha est allé à Kindia pour leur miroiter des projets »

A l’occasion de l’assemblée générale de ce samedi 24 décembre 2016, le leader de l’Union des Forces du Changement (UFC), Aboubacar Sylla, a dénoncé le discours du président Alpha Condé à Kindia. C’était au siège national du parti, à Taouyah, dans la commune de Ratoma, a constaté Guineematin.com sur place.

Parlant de la dégradation très poussée de nos routes, monsieur Sylla a rappelé qu’une distance comme Conakry-Kindia où on faisait une heure trente minutes, il faut actuellement quatre heures.

« Je crois que les Kindianais voulaient entendre de la part du président, un discours qui dit que dans un délais d’un ou deux  mois, on allait faire un entretien efficaces de nos routes. C’est ce que les Kindianais voulaient entendre. Mais, il est allé leur faire miroiter des projets que tout le monde sait qu’ils ne sont pas réalisables à l’immédiat. Une autoroute de Conakry à Bamako, c’est du domaine du très longtemps », a fait observer le leader de l’UFC et porte- parole de l’opposition guinéenne.

Au-delà de Kindia, Aboubacar Sylla précise que le budget du ministère des Travaux publics va baisser. « Moi, je suis  inquiet de cette dégradation de nos routes. Je suis député à l’Assemblée nationale. Pourquoi je suis inquiet ? Parce que j’ai vu dans le budget du ministère des Travaux publics, il y a une réduction drastique des allocations qui sont faites à ce département par rapport à l’année dernière, alors que nos routes ont atteint un niveau de dégradation historique. Jamais, on n’a atteint ce niveau de dégradation. Jamais nos routes, n’ont été défoncées  comme ça, aussi bien que les routes interurbaines, que les routes urbaines. Avec ça, on réduit de façon significative le budget de ce ministère. Cela m’inquiète », a-t-il dit.

Citant un communiqué du conseil des  ministres qui parle d’un emprunt  obligataire de 500 milliards de francs guinéens  pour réparer les routes, l’honorable Aboubacar Sylla dit que le président Alpha Condé est devenu un marchant d’illusions. « Vous imaginez un emprunt de 500 milliards de francs guinéens. Le temps de lancer cet emprunt, que tout le monde souscrive, que l’argent soit mobilisé, que le marché soit conclu avec les souscrits, on serait déjà à l’hivernage prochaine. Et, là, on nous dira qu’on ne peut pas réparer les routes en période hivernale, il faut attendre encore la saison sèche. Donc, tout ça, le président de la République est devenu un grand marchand d’illusions. Il adore se lancer dans  l’abstrait et dans la description des projets virtuels ; et, cela est devenu son occupation favorite », dit monsieur Sylla.

À suivre !

Saidou Hady Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 664 413 227/654 416 922

 

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS