L’Union des Forces Républicaines (UFR) a tenu son assemblée générale hebdomadaire ce samedi 29 avril 2017, à son siège à Matam. La rencontre qui a connu la présence de plusieurs militants, a été présidée par Bakary Goyo Zoumanigui. Il a été principalement question des événements qui secouent la préfecture de Boké, de la mobilisation des militants, de l’insalubrité et de la visite prochaine de Sidya Touré en Guinée Forestière, rapporte le reporter de constaté Guineematin.com qui a suivi la rencontre.

C’est désormais la routine, l’assemblée ordinaire de ce samedi a démarré par une vérification des présences au niveau du Bureau Exécutif (BE) et des différentes structures à la base.

Après cet exercice, le président de séance a, dans les informations générales, fait cas des activités du président du parti. Selon lui, Sidya Touré a reçu en début de semaine la coordination forestière. « Ils étaient venus avec des noix de cola pour l’inviter à un événement culturel qui se déroulera du 04 au 06 mai 2017 à Nzérékoré. Vous savez que cette coordination n’a pas l’habitude d’aller chez un leader politique, mais grâce à la considération et à la confiance, ils l’ont invité à cet événement culturel aux côtés du professeur Alpha Condé », a-t-il annoncé.

En ce qui concerne les événements dans la préfecture de Boké, c’est docteur Makanéra Alhassane qui a planté le décor, avant de s’attaquer aux chinois qui sont très actifs dans la zone. « La situation actuelle de Boké est déplorable. A ce jour, il y a mort d’homme et plusieurs blessés par balles. Plusieurs sociétés exercent dans la zone, mais cela ne profite pas à la population. Les femmes de Boké ramassaient les bidons d’eau pour revendre en ville, mais depuis que les chinois l’ont su, ils les salissent d’urines avant de les jeter », a expliqué Dr Makanéra, originaire de la préfecture.

Il a ensuite été question de la mobilisation des militants du parti en prélude aux échéances électorales futures. Les responsables du parti ont mis l’accent sur la nécessité de se procurer dès maintenant des cartes d’identité nationale avant toute annonce de révision ou de recensement.

« Vous ne devez pas attendre qu’on annonce une révision des listes électorales pour vous procurer d’une carte d’identité nationale. Pour ceux qui n’en possèdent pas, ils doivent aller dès maintenant. Vous savez bien qu’on nous a volés pendant les élections de 2010 et en 2015 dans certaines zones ils ont enrôlé même des enfants. Alors, c’est le moment de se prépare », a dit aux militants le président de séance.

Le Bureau Exécutif (BE) n’a pas loupé l’occasion pour sensibiliser les militants de l’UFR sur les dangers liés à l’insalubrité en ce début de saison hivernale. « Certains pensent que leur colère, c’est prendre les déchets et aller les déverser dans les rues pour empêcher la circulation. Prenons conscience que c’est nous qui produisons les déchets et en cette période plusieurs maladies nous guettent comme le choléra, la diarrhée et autres », a-t-il conseillé.

Mouctar Barry pour Guineematin.com

Tel: 621 607 907

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin