Réunis autour du chef de file de l’opposition guinéenne, les leaders des partis membres de l’opposition républicaine ont annoncé la suspension de leurs manifestations publiques jusqu’à la fin des opérations liées au départ de nos pèlerins pour les lieux saints de l’Islam, a appris Guineematin.com sur place.

C’est l’ancien ministre de la Communication, Alhousseiny Makanera Kaké, président du parti FND, désormais porte parole de l’opposition républicaine, qui a fait cette annonce.

Selon les opposants, c’est à la demande des associations islamiques guinéennes qu’ils ont décidé de surseoir aux marches entamées hier sur la route le Prince avec plusieurs milliers de Guinéens dans la rue.

Ainsi, les marches du mercredi prochain (09 août sur la Corniche Lambandji-Hamdallaye, en passant par Kipé) et du 16 août (prévue sur l’autoroute Fidèle Castro) sont reportées sine die ; alors que celle d’hier a impressionné plus d’un…

Bref, en accédant à cette demande des associations islamiques, les opposants guinéens disent espérer aussi que cette période permettra au pouvoir, s’il est animé de la moindre volonté, d’avancer sur l’application des accords politiques au lieu d’attendre l’avant ou l’après manifestation pour publier des déclarations opportunistes de bonne intention et qui ne seront suivies d’aucun acte…

A suivre !

Ibrahima Sory Diallo était à la plénière de l’opposition pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin