Après la marche pacifique de l’opposition républicaine, organisée le 02 août dernier, l’UFDG a tenu son assemblée générale ordinaire ce samedi, 05 août 2017. Une occasion pour le chef de file de l’opposition guinéenne, Cellou Dalein Diallo, de remercier ses militants pour la forte mobilisation enregistrée et expliquer les raisons de la suspension des deux autres marches qui étaient prévues, a appris Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Outre les députés de l’UFDG, Cellou Dalein Diallo était accompagné ce samedi de ses collègues de l’opposition, notamment l’ancien ministre de la Communication, Makanéra Kaké du FND, Thierno Saïdou Bayo du PTS, Boubacar Siddighy Diallo de l’UMP, ainsi que des représentants de l’UDG de Mamadou Sylla.

Au nom de ses collègues de l’opposition, l’ancien ministre de la Communication, également porte parole de l’opposition, Alhousseiny Makanéra Kaké, a vivement remercié les militants de l’UFDG qui ont été, selon lui, les pièces maîtresses dans la réussite de la marche du 02 août dernier.

Monsieur Makanera Kaké dit n’avoir aucun complexe de « dire et de répéter » qu’Elhadj Cellou Dalein Diallo est le leader politique le plus populaire de l’Afrique. Et par conséquent l’UFDG est le plus grand parti politique de l’Afrique et pourquoi pas de la Guinée.

Prenant la parole sous les ovations des militants fortement mobilisés, le chef de file l’opposition a tout d’abord rendu hommage aux médias nationaux et internationaux qui ont « bien couvert » la marche du 02 août et les meetings précédents. « Grâce à la presse nationale et internationale, le monde entier a compris que c’est Alpha Condé qui est isolé. Ce n’est pas Cellou Dalein Diallo, ce n’est pas l’opposition », a-t-il dit.

Selon le leader de l’UFDG, cette marche du 02 août a été une démonstration de force qui indique que le peuple de Guinée est derrière l’opposition. « Le peuple de Guinée a pris conscience de dénoncer et de combattre la mauvaise gouvernance dans notre pays. Le plus grand déficit dont souffre notre pays, ce n’est pas un déficit d’infrastructures, ce n’est pas un déficit de ressources ; mais, c’est le déficit de moralité, de probité, d’honnêteté intellectuelle et de courage. Le sens du respect de la parole donnée, le respect des contrats. Le sens de solidarité avec le peuple qui souffre. Je pense que monsieur Alpha Condé et son gouvernement n’ont aucun égard pour ces valeurs », a dit le chef de file de l’opposition guinéenne.

Sur les raisons de la suspension des marches, Cellou Dalein Diallo a fait savoir aux militants que cette décision n’est liée à aucune pression exercée sur l’opposition. « Avant l’annonce de la décision devant la presse, j’avais reçu plusieurs appels des associations religieuses, des pèlerins qui ont introduit des doléances pour qu’on suspende les manifestations pour permettre aux candidats au pèlerinage d’accomplir tranquillement les démarches nécessaires à leur départ », a expliqué Cellou Dalein Diallo avant de promettre que d’ici là, si les lignes ne bougent pas, les manifestations reprendront comme prévu.

De retour de la Minière, Mamadou Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin