Lors de sa conférence de presse d’hier, samedi 16 septembre 2017, le président Alpha Condé a été interrogé sur les émeutes qui ont fait deux morts, plusieurs dizaines de blessés et d’innombrables dégâts matériels à Boké. Mais, à la place d’un commentaire sur la gravité de ces manifestations sanglantes, le chef de l’Etat a dit que ses ministres des Mines et de l’Energie feront une conférence de presse (ce qui n’a pas été fait d’ailleurs, puisque ce sont les cadres et non les ministres qui étaient devant les médias) ; et, lui, a plutôt étalé sa vision communautariste de l’emploi en République de Guinée.

Le professeur Alpha Condé a révélé avoir demandé la liste des employés locaux dans les sociétés minières et, surtout, d’avoir été étonné de constater le nombre des Condé et des Diallo employés aux places que lui croit ne devraient occuper que d’autres communautés…

A bien l’écouter, on a bien l’impression que le numéro un de la Guinée actuelle semble bien tenir compte du nom de famille de nos compatriotes dans les emplois. Certains de ses adversaires l’accusent d’ailleurs souvent d’en abuser au sein de l’administration publique…

A rappeler (pour ceux qui ne le savent pas encore) qu’il y a bel et bien des Condé et des Diallo qui sont natifs de Boké et qui (même si leurs parents ou grands parents viennent du Manding, du Fouta ou d’ailleurs) ne connaissent que cette zone comme habitation familiale…

Ci-dessous et en vidéo, Guineematin.com vous propose cette réaction du président Alpha Condé :


Vidéo réalisée par Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin