L’Union des Forces Démocratiques de Guinée(UFDG) a tenu son assemblée générale hebdomadaire ce samedi, 4 novembre 2017, à son siège national à la minière, dans la commune de Ratoma. La séance était présidée par le vice-président Fodé Ousou Fofana, entouré des membres du bureau national du parti, ainsi que de Hadja Halimatou, épouse de Elhadj Celou Dalein Diallo, rapporte le journaliste de Guineematin.com qui était sur place.

Les préparatifs des élections locales, la semaine nationale de la citoyenneté et de la paix lancée par ministre Gassama Diaby, les violences perpétrées par les gendarmes sur les journalistes à Matam ont été entre autres sujets débattus au cours de cette encontre.

Après la série de prestation des artistes, c’est le secrétaire général de l’UFDG, Honorable Aliou Condé qui a pris la parole pour dire aux militants de bien se préparer pour les élections locales, prévues le 4 février 2018, tout en restant vigilant.

« Chacun de vous doit battre campagne dans son propre quartier. Ce n’est pas la peine d’aller ailleurs. Mobilisez les gens de votre quartier. Soyez le jour du vote mobilisés, surveillez le vote et faire tout pour qu’on ait le procès verbal qui sortira de l’urne dans votre quartier », a lancé Aliou Condé aux militants fortement mobilisés au siège.

« Si on n’a pas la copie, poursuit monsieur Condé, ils vont centraliser ce qu’ils veulent. Vous savez c’est ce qu’on nous a fait en 2010, entre les deux tours. Parce qu’on a envoyé les résultats par SMS et les résultats ont été falsifiés. C’est ce qui a donné les résultats de 52%. Et, nous avons accepté les résultats en 2010 pour préserver la paix dans le pays. Donc, nous devons être vigilants ; car, ce qui s’est fait en 2010 et en 2015 n’est pas impossible de se répéter en 2018, si nous ne restons pas vigilants », a-t-il prévenu.

Pour sa part, le vice-président du parti Fodé Ousou Fofana a demandé à l’assistance d’observer une minute de silence à la mémoire de l’Honorable Aboubacar Somparé, ancien président de l’Assemblée nationale, décédé le 1er novembre 2017 à l’hôpital de l’amitié sino-guinéenne de Kipé, à Conakry.

Sur un autre registre, Fodé Ousou Fofana a félicité le ministre Gasama Diaby pour l’organisation de la semaine de la citoyenneté et de la paix, malgré la faiblesse du financement par le Gouvernement. «C’est un ministre à féliciter parce qu’il se bat à l’image de l’UFDG pour le respect de la loi et la sensibilisation des citoyens », a-t-il dit.

Par ailleurs, le vice-président de l’UFDG a dit être au regret de constater que pendant qu’on parle de la semaine de la citoyenneté et de la paix, les journalistes sont malmenés et violentés par les gendarmes. « Au nom du président Cellou Dalein Diallo et de la Direction nationale du parti, nous soutenons la presse. Nous sommes de cœur avec vous. Vous êtes partout, vous travaillez dans des conditions très difficiles pour donner des bonnes informations. Ils veulent intimider la presse, ils veulent faire taire les médias. Mais, l’UFDG soutien la presse », a-t-il dit.

Enfin, Hadja Halimatou Diallo, la première Dame de l’opposition guinéenne a félicité les femmes du marché « Avaria » qui se sont fortement mobilisées pour venir adhérer à l’UFDG. « Je vous félicite et je vous encourage. Et, nous allons ensemble mener le combat pour aboutir à un changement positif », a-t-elle lancé aux femmes.

Saidou Hady Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 654 416 922/664 413 227

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin