Réalisé dans le cadre des infrastructures du 56ème anniversaire de l’indépendance de Guinée, le centre d’accueil de Mamou est un édifice flambant neuf qui ne peut être utilisé pour le moment, faute de services sociaux de base, rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

En marge de la cérémonie de lancement des jeux régionaux du Foutah qu’il a présidée à Mamou, hier, samedi, 4 novembre 2017, le premier ministre, Mamady Youla a été emmené à visiter certaines infrastructures réalisées par le gouvernement dans le cadre du 56ème anniversaire de l’indépendance de la Guinée.

C’est ainsi qu’il s’est rendu à Thiéwngol pour voir le nouveau centre d’accueil de 15 chambres construit en 2014 pour recevoir des visiteurs. Le constat est alarmant : l’édifice flambant neuf qui a engloutis un gros investissement est fermé depuis la fin des travaux de sa réalisation.

Pour le moment, personne ne peut y loger, parce qu’il n’y a ni route praticable pour y accéder, ni eau pour alimenter au moins les toilettes, encore moins d’électricité pour éclairer le coin.

« Vous dites qu’il y a beaucoup de problèmes ? Je vais dire que ce sont des problèmes, comme on dit, des riches. C’est parce qu’il y a cette belle infrastructure qu’on parle maintenant de route pour venir ici, de l’eau et de l’électricité. Il faut déjà saluer la réalisation d’une telle infrastructure dans cette région. Vous l’avez visité avec nous. Vous avez vu la qualité de cette infrastructure. C’est vrai, on se rend bien compte que c’est un investissement massif et important qui a été fait ici. Mais, cet investissement requiert aussi des investissements en termes de route, d’adduction d’eau et d’électricité. Ce sont des choses qui viennent d’être portées à notre connaissance et nous veillerons à ce que les Ministères en charge prennent des dispositions pour faire ces investissements complémentaires, afin que ce beau centre puisse être, enfin, opérationnel », a confié le premier ministre, Mamady Youla, au micro de Guineematin.com, hier samedi, 4 novembre 2017.

Il est à signaler que ce centre d’accueil et les logements des fonctionnaires ont été construits dans une zone où on ne peut même pas réaliser des forages ou puits améliorés. En plus, le site est à 800 mètres du réseau électrique d’EDG.

De Labé, Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin