A l’instar des autres membres du gouvernement, Madame la ministre du Plan et de la coopération internationale, Hadja Mama Kany Diallo est en tournée de sensibilisation et d’explication sur le Programme national de développement économique et social (PNDES) dans la préfecture de Dalaba, en Moyenne Guinée. Hier, mercredi 31 janvier 2018, madame la ministre a rencontré les populations de la sous-préfecture de Ditinn, située à 32 km du chef lieu de la préfecture, rapporte l’envoyé spécial de Guineematin.com à Dalaba.

Accompagnée du rapporteur général de l’Assemblée nationale, Alpha Mohamed Diallo et de plusieurs hauts cadres de son département, Hadja Mama Kany a été reçue par une foule de citoyens enthousiastes de Ditinn.

Après la présentation de la délégation et le souhait de bienvenue, la ministre du Plan et de la coopération internationale, succédant au député Alpha Mohamed, a tenu à transmettre aux populations de Ditinn un message de paix, de cohésion et d’entente avant, pendant et après les élections communales du 4 février.

« C’est ce que le Président Alpha Condé m’a chargé de vous transmettre. Nous sommes là pour vous exhorter à la paix, à l’unité et à la cohésion sociale. Nous voulons également vous dire notre engagement ferme à travailler avec les responsables que vous allez élire dimanche prochain dans le cadre du PNDES. Déjà, vous avez le courant, une ligne électrique est tirée pour électrifier vos ménages, des lampadaires sont plantés un peu partout. Mais, ce n’est pas tout. Le meilleur est à venir ! Nous avons besoin de votre soutien et de votre engagement à travailler dans la paix pour le bien de toute la population de Ditinn ».

Même si la foule était dominée par des partisans du pouvoir, la ministre a voulu que son message soit partagé par tous les citoyens de Ditinn. « C’est le bien commun de toutes les populations de la localité. Donc, travaillez dans la paix et élisez vos conseillers dans la paix. Vous aurez aidé Ditinn à amorcer le chemin du progrès socioéconomique », a-t-elle lancé.

Rappelons que Ditinn est une commune rurale composée de 13 mille 213 habitants pour 7 mille 744 électeurs. Elle comprend cinq districts et dispose 32 écoles primaires, un collège-lycée, 6 postes de santé (celui de Simpiya qui attend toujours un personnel), un centre de santé et 44 forages dont certains sont en panne. Cette population agropastorale est organisée en plusieurs groupements d’éleveurs, agricoles, maraichers et forestiers.

Par contre, les 13 mille citoyens de Ditinn n’ont aucun poste de police et ne dispose que d’un seul gendarme pour assurer leur sécurité, à en croire le sous-préfet Kémoko Camara, interrogé par Guineematin.com et certains médias.

S’ils se réjouissent d’avoir le courant et le réseau téléphonique, les responsables locaux, selon leur sous-préfet, désirent avoir du matériel informatique. Puisqu’il n’y a aucun cyber-café pour les travaux informatiques et bureautiques.

Mieux, la sous-préfecture ne dispose pas de bureaux. Le bâtiment est en construction par la commune rurale, actuellement dirigée par Elhadj Sadio Condé.

Mais, le plus grand calvaire pour ces populations rurales, c’est comment se trouver de l’eau potable et améliorer la praticabilité de la piste rurale reliant Dalaba à Ditinn sur une distance de 32 km mais demandant entre 1 h 30 mn et 2 heures de temps de parcours selon les saisons et l’état des véhicules.

Selon le sous-préfet, la commune rurale de Ditinn a enregistré pour les élections communales de dimanche prochain, 4 listes de candidats. Il s’agit de l’Ufdg, du Rpg, de l’Upr et de l’Ufr. « Jusqu’ici, les campagnes se passent bien sur le terrain, il n’y a pas de problème majeur entre les candidats et la paix règne partout », conclut M. Kémoko Camara.

Si tout se passe bien, la journée du jeudi, c’est le tour des populations de Kankalabé de recevoir la ministre du Plan et de la coopération internationale, également native de cette commune rurale.

Depuis Dalaba, Abdallah Baldé pour Guineematon.com

Tél : 628 08 98 45

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin