Le président de l’UFDG, poursuit sa tournée dans la Guinée profonde. Hier, mercredi 31 janvier 2018, Cellou Dalein Diallo a été triomphalement accueilli dans la sous-préfecture de Sangarédi. Lors de ce meeting géant qu’il a animé au terrain Minel, le chef de file de l’opposition guinéenne s’est attaqué à la Gouvernance du président Alpha Condé et invité les Guinéens à voter massivement pour la liste de l’UFDG le 04 février prochain, a constaté Guineematin.com, à travers son envoyé spécial.

Makanera Kaké : Cellou Dalein est le plus beau des leaders guinéens

Accompagné d’une importante délégation, composée notamment de l’ancien ministre de la communication du professeur Alpha Condé, Alhousseny Makanera Kaké, de monsieur Cherif Bah, un des vice-présidents de l’UFDG, le leader de l’opposition guinéenne, Cellou Dalein Diallo a été accueilli à environs 20 kilomètres de la commune rurale de Sangarédi par des centaines de militants. Ensuite, le long cortège du principal opposant au régime Alpha Condé s’est dirigé au terrain du quartier Minel où des centaines de militants et responsables du parti l’attendaient.

S’exprimant en soussou, Alhousseny Makanera Kaké a commencé par dire qu’il est le « griot » de Cellou Dalein Diallo. Parce que, dit-il, le président de l’UFDG est le meilleur leader de la Guinée. « Il est instruit, il est patriote, il aime la Guinée et d’ailleurs il est le plus beau de tous les leaders de la Guinée. Je vais vous dire : le RPG, c’est comme le chien, quand il aboie, tu fuis, il te suit, tu t’arrêtes, lui il te fuit ! Le RPG ne gagnera pas ces élections, les guinéens dans leur majorité ont quitté Alpha Condé. Ils ne veulent plus de lui aujourd’hui, ils ne veulent plus de lui demain ! Même la dépouille de Conté est meilleure que le vivant d’Alpha Condé », a-t-il dit, invitant les militants à voter pour l’UFDG.

Cellou Dalein : le régime Condé veut extraire de votre sol 70 millions de tonnes de bauxite en détruisant votre environnement

De son côté, l’air très satisfait, Cellou Dalein Diallo a invité ses militants et sympathisants à faire le bon choix comme ils en ont l’habitude, en votant massivement pour la liste de l’UFDG le 04 février. S’attaquant à la Gouvernance actuelle, notamment celle minière qu’il trouve catastrophique, le vice-président de l’International Libéral Démocrate a dit : « Alpha Condé ne mérite pas la fonction présidentielle ! Aujourd’hui, de Sangarédi, il a été extrait depuis 1973 près de 500 millions de tonnes de bauxite. Ce qui a rapporté à l’Etat près de cinq milliards de dollars. Vous avez quoi aujourd’hui à Sangarédi ? Mais, aujourd’hui, l’objectif, c’est d’extraire de votre sol près de 70 millions de tonnes de bauxite par an. J’ai vu, en venant, la poussière ; j’ai vu, en venant, la désolation avec la destruction impitoyable de l’environnement sans qu’aucune disposition ne soit prise pour la protection de votre santé et des ressources naturelles. L’UFDG va, à partir de 2020, systématiquement changer cette politique de gestion. Nous allons crées sur place des usines de transformations de la bauxite afin qu’elles génèrent plus de richesses, plus d’emplois pour la jeunesse et pour la population de Sangaredi », a-t-il promis.

Parlant de l’impact négatif que l’exploitation de la bauxite cause sur les populations de Sangarédi, Cellou Dalein Diallo a dit : « aujourd’hui, vos ressources en eau, vos ressources environnementales sont détruites ; votre santé affectée, votre pauvreté accentuée, votre agriculture médusée, alors qu’on est en train d’exploiter et d’exporter votre bauxite, notre bauxite vers d’autres pays où on crée des richesses, où on crée des emplois, alors que la Guinée reste dans la désolation. Va-t-on continuer à accepter ça ? (‘’Non !’’ Répondent les militants). Avec l’UFDG, nous allons engager la lutte ; demain, elle sera plus facile. Si vous donnez la commune à l’UFDG, vous aurez ici comme à Conakry, le soutien de vos frères et sœur de Conakry, de N’Zérékoré pour que nos richesses soient transformées sur place », a-t-il ajouté.

Poursuivant, Cellou Dalein Diallo a dit que « sous l’effet de la corruption, toutes les entreprises qui s’étaient engagées à construire des usines d’alumine et d’aluminium préfèrent d’exporter la bauxite brute, nous laissant ici que la poussière, la désolation, la maladie et la destruction de notre bel environnement. Fria était une cité où il y avait de l’eau, il y avait de l’électricité, il y avait de la richesse, il y avait de l’emploi. Pourquoi ? Fria ne transportait que 2 millions de tonnes de bauxites. Vous ici, chaque année, la CBG seulement vous exporter 13 millions 700 mille tonnes ! Aujourd’hui, 18 millions de tonnes. Mais, comme cette bauxite n’est pas transformée sur place, vous avez moins de richesses, moins d’emplois pour la jeunesse. Alors, avec l’UFDG, nous allons systématiquement changer cette politique de gouvernement d’Alpha Condé qui a renoncé à faire en sorte qu’il y ait des opportunités d’emploi pour la jeunesse, qu’il y ait plus de richesses pour développer nos villages et nos villes », a-t-il dit avec insistance.

Dans la matinée de ce jeudi, le président de l’UFDG et chef de file de l’opposition guinéenne a pris la route de Boké et est également attendu à Kamsar où il doit aussi animer des meetings.

A suivre !

De Sangaredi, Ibrahima Sory Diallo, envoyé spécial de Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin