Ce vendredi, 13 avril 2018, dix officiers et sous officiers guinéens dont six policiers et cinq gendarmes ont reçu leurs attestations de fin de formation sur les lignes directrices des relations avec les médias. Une initiative de l’ambassade des Etats-Unis en Guinée en collaboration avec le gouvernement guinéen. La cérémonie de remise des attestations a été organisée à l’Ecole Nationale de la Police et de la Protection Civile à Kagbelen, dans la commune de Dubréka, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui a assisté à la rencontre.

L’officier Hassane Keita, Directeur Adjoint de l’école de la police nationale de Kagbèlen

Dans son discours de circonstance, le directeur adjoint de l’école de la police nationale de Kagbèlen, Hassane Keita, a indiqué que la formation a tourné autour du thème portant sur les lignes directrices des relations avec les médias. « Cette formation va permettre à nos officiers de renforcer les confiances avec les médias, de renforcer leur confiance avec les citoyens pour que le message qui doit être donné, soit un message d’apaisement, dans le sens de la réconciliation nationale », a-t-il souhaité.

Selon cet officier de la police, le sens du professionnalisme doit interpeller tout un chacun. « Le professionnalisme doit caractériser chacun de nous pour que sur le terrain que nous travaillions ensemble, main dans la main, dans la cohésion. Et, nous sommes persuadés qu’au sortir de cette formation, nos valeureux officiers de la gendarmerie et de la police qui ont suivi cette formation seront en mesure de vulgariser au niveau de leur différentes circonscriptions pour qu’ensemble, policiers et gendarmes puissent répondre effectivement à l’attente des autorités en matière de sensibilisation, de l’information et surtout en matière du partage d’information », a dit l’officier Hassane Kéïta.

Par la suite, il a encouragé et remercié la coopération américaine qui, dit-il, ne cesse d’apporter son appui à notre pays. « Nous estimons que cette formation va se perpétuer pour que bon nombre d’officiers guinéens puissent en bénéficier », a-t-il souhaité.

Hugus Ogir, chargé d’affaires à l’ambassade des Etats-Unis en Guinée

Prenant la parole, Hugus Ogir, chargé d’affaires à l’ambassade des Etats-Unis en Guinée s’est félicité de la réussite de la formation. « Notre objectif est de continuer à travailler en partenariat avec vous pour renforcer l’application de la loi en Guinée », a-t-il dit, avant de revenir sur les différents thèmes développés durant les cinq jours de formation, notamment sur comment agir en tant que responsable public pour son service, comment comprendre les défis et les avantages des relations avec les médias dans son pays et dans d’autres, comment comprendre le fonctionnement des médias au niveau local, etc.

Poursuivant, Hugus Ogir a rappelé que de nos jours, les médias progressent sans cesse et ont une portée mondiale. « L’information circule de manière presqu’instantanée. L’application de la loi avec l’aide des médias peut atteindre un nombre incalculable de personnes et avoir un effet positif sur votre travail de proximité. Alors, grâce aux efforts conjoints des forces de l’ordre et des médias, des forces de sécurité peuvent rapidement intervenir en cas d’incident de sécurité, d’opération policière ou d’urgence », a expliqué le diplomate, tout en ajoutant que les bénéficiaires de la formation sont des gardiens de la sécurité publique.

Aïcha Kaba Bah

Au nom des participants, Aïcha Kaba Bah, a promis qu’aujourd’hui ils pourront mieux affronter les situations de communication de crise. « Nous promettons à nos formateurs de restituer nos connaissances acquises pendant cette semaine », a-t-elle promis.

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél. : 622 68 00 41

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin