Nul besoin d’être un expert en environnement pour constater que les déchets plastics dictent leurs lois un peu partout dans la ville de Kankan. Ce péril plastic bat son plein sur l’ensemble des artères de la commune urbaine. Le manque de poubelles et l’incivisme sont les deux raisons évoquées pour justifier cet état de fait, a constaté sur place Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

Les sachets plastics sont des substances polluantes, non biodégradables. Ils représentent d’énormes risques sanitaires. A cela s’ajoute la mauvaise image que ces sachets constituent pour les nombreux visiteurs.

Interrogé sur le péril plastic, Dr Moustapha Sangaré, chef de département Chimie à l’Université Julius Nyerere de Kankan, conseille « de procéder au ramassage des sachets et les mettre quelque part ; à défaut, de les brûler. Mais, cela aussi a des conséquences parce que c’est les produits chimiques qui s’évaporent à la nature. Puisque les usines fonctionnent 24 heures sur 24, alors on peut les envoyés là-bas pour éviter que les animaux qui se promènent ne les consomment », a-t-il dit.

En outre, Dr Sangaré préconise « de remplacer les sachets plastics par d’autres types de matières moins dangereuses ».

Inquiet devant l’agression de notre environnement par les sachets plastics, le citoyen Daouda Kaba exprime son ras-le-bol et pointe du doigt la responsabilité des autorités municipales. « C’est la mairie qui doit envoyer des poubelles pour éviter que les sachets ne prennent d’assaut les rues de Kankan », dit-il.

Les autorités communales de Kankan n’ont pas souhaité s’exprimer sur la question, à cause de l’absence d’un maire depuis la tenue des élections locales du 04 février dernier.

De Kankan, Abdoulaye N’koya SYLLA pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin