Matam Lido : un incendie d’origine mystérieuse tue 3 enfants

Un incendie d’origine mystérieuse s’est produit dans la nuit du jeudi à vendredi, 18 mai 2018, au quartier Matam Lido, commune de Matam. Le drame, qui s’est produit aux environs d’une heure du matin, a coûté la vie à trois (3) enfants d’une même famille et causé de nombreux dégâts matériels, a appris sur place Guineematin.com, à travers un de ses reportes.

Le quartier Matam-Lido s’est réveillé dans la tristesse ce vendredi. Trois enfants de même mère ont perdu la vie dans cet incendie dont l’origine exacte reste inconnue. La pauvre mère, madame Bangoura Salimatou Doumbouya, qui a perdu son époux il y a un an, vit chez sa sœur à Matam-Lido. Couchée dans un appartement d’une chambre et salon, elle a été réveillée vers une heure du matin par les flammes. Prise de panique, elle n’a pas pu sauver ses trois enfants qui ont été calcinés par le feu.

Ibrahima Sory Kébé

Selon Ibrahima Sory Kébé, frère de madame Salimatou Doumbouya, c’est aux environs de deux heures du matin qu’il a été alerté par les voisins. « Arrivé sur les lieux, j’ai vu les gens qui cherchaient à éteindre le feu. Ma sœur avait pu faire sortir le bébé de sa sœur parce qu’ils étaient six dans la maison. Malheureusement, on avait tous oublié les autres enfants car nous étions préoccupés à éteindre le feu. Au moment où on se rappelait des enfants, le feu avait déjà pris toute la maison. On a cherché à les sauver en éteignant le feu, mais hélas… »

S’agissant de l’origine du feu, Ibrahima Sory Kébé dit ne rien savoir parce que selon lui, « il n’y avait pas le courant et aucune bougie n’était allumée dans la maison. Les pompiers étaient venus, mais c’était le médecin après la mort ».

Mohamed Camara

Pour sa part, Mohamed Camara un des proches de la famille, a expliqué que ce n’est pas la première fois que cette maison prend feu. Mieux, n’eût été l’étroitesse de la route, ajoute-t-il, les enfants auraient pu être sauvés. « Les pompiers sont venus, mais ils n’ont pas eu le passage à cause de l’étroitesse de la route. Ils ont été obligé de contourner de l’autre côté. Le temps pour eux d’atteindre la maison, le feu avait déjà pris de l’ampleur. Ce n’est pas une première fois, il y a encore un an, que cette maison prenait feu, nous avions tout perdu. Je veux que le gouvernement aide cette famille qui est pauvre ».

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tel. (00224) 621 09 08 18

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS