La société guinéenne de cardiologie a organisé ce mercredi 30 mai 2018, une campagne de sensibilisation et de dépistage gratuit de l’hypertension artérielle et des autres facteurs de risque. L’activité qui s’est tenue dans les locaux de l’hôpital national Ignace Deen de Conakry, était destinée au personnel du centre hospitalier, a constaté un reporter de Guineematin.com qui était sur place.

L’hypertension artérielle est une maladie qui est très répandue, mais qui reste encore très peu consultée en Guinée. En raison du fait que cette maladie ne présente pas de symptômes, la plupart des hypertendus ne consultent un médecin que lorsque les complications ont déjà commencé, alors que pour être traitée, l’hypertension artérielle a besoin d’être détectée et suivie à temps. Et c’est pourquoi, la société guinéenne de cardiologie, composée de l’ensemble des médecins cardiologues du pays, a organisé cette campagne de sensibilisation et de dépistage gratuit de l’hypertension artérielle et les autres facteurs de risque.

Dr Yaya Baldé

« L’objectif c’est de dépister l’hypertension artérielle puisque cette maladie n’a pas de symptômes spécifiques. C’est-à-dire que vous pouvez voir quelqu’un qui a une tension très élevée, il n’a aucun symptôme, même des maux de tête ou des vertiges il n’en a pas. Donc c’est important, au-delà de 40 ans, de se faire dépister. Le fait de dépister à temps permet de prévenir des complications, et très malheureusement on voit la plupart des patients au stade des complications. Le but c’est de dépister donc et de traiter à temps les patients afin de prévenir les complications », a indiqué Dr Yaya Baldé, membre de la société guinéenne de cardiologie, précisant que cette activité s’adresse dans un premier temps au personnel de l’hôpital Ignace Deen de Conakry.

Le cardiologue salue l’engouement suscité par cette campagne au sein du personnel médical. Et il en a profité pour parler des facteurs pouvant entraîner l’hypertension artérielle : « Il y a deux types d’hypertension artérielle. Dans la grande majorité des hypertendus, 90% environ, on ne connait pas la cause exacte de l’élévation des chiffres tensionnels, mais plusieurs facteurs sont incriminés, entre autres : le fait de manger très salé, le fait de grossir beaucoup, donc le surpoids, le fait d’être sédentaire, de ne pas avoir une activité physique régulière tel que marcher pendant 30 minutes par jour par exemple.

Il y a aussi une composante héréditaire, c’est-à-dire que si vous avez trouvé que vos parents étaient hypertendus, plus vous avancez en âge, plus vous avez le risque d’avoir l’hypertension. Le fait de prendre des médicaments qui sont toxiques peut engendrer aussi une hypertension. Le fait de fumer et prendre de l’alcool, le stress, tous ceux-ci sont des facteurs qui peuvent favoriser la survenue de l’hypertension. Le second type d’hypertension, c’est environ 5 à 10% d’hypertendus, chez lesquels on retrouve une cause exacte de l’élévation des chiffres tensionnels. Et en général, on découvre ce type d’hypertension chez les enfants ou en tout cas les personnes qui sont âgées de moins de 20 ans », a expliqué Dr Yaya Baldé.

A noter qu’il n’existe qu’une quinzaine de médecins cardiologues pour toute la Guinée, et tous sont à Conakry. C’est autant dire que la lutte contre l’hypertension sera encore de longue haleine.

Alpha Fafaya Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 628124362

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin