Procès des colonels Thiegboro et Balla Samoura : les avocats clament l’incompétence du tribunal !

Le procès tant attendu de nombreux gendarmes et de certains civils a mobilisé du monde ce mercredi 06 juin 2018 au tribunal de Kaloum. Les colonels MoussaThiegboro et Balla Samoura ainsi que Boubacar Barry Big Up et de Mamady 1 Dioubaté, respectivement ancien ministre de l’industrie et inspecteur général du ministère, ont été appelé à la barre. Mais, les avocats de la défense ont soulevé des exceptions, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Les personnes citées dans ce dossier sont pour poursuivies entre-autres pour abus de fonction, dénonciation calomnieuse, extorsion et tentative d’extorsion de fonds, vol au préjudice de la Société Internationale Cashew Holding SA-U.
Pour l’audience de ce mercredi, après le payement de la consignation, les débats pouvaient commencer. Seulement, les avocats de la défense vont soulever des exceptions. Pour eux, au regard de l’article 444 du Code Pénal, le tribunal de première instance de Kaloum n’est pas territorialement compétent pour juger les prévenus. Selon eux, l’entreprise qui a porté plainte se situe à Kagbelen, les prévenus ne résident pas à Kaloum et ils comparaissent librement. De ce fait, la défense va demander de renvoyer les prévenus dans les tribunaux de Dixinn où de Mafanco pour tout débat de fond.

Le procureur Abdoulaye Israël Kpoghomou va abonder dans le même sens que la défense, pour requérir le renvoi du Ministère Public et de la partie civile à mieux se pourvoir.

Pour les avocats de la partie civile, le tribunal est bien compétent pour juger de cette affaire. Selon eux, certaines infractions ont eu lieu dans les services du colonel Moussa Thiegboro Camara à Kaloum et dans une banque de la place pour le cas d’extorsion de fonds.

En ce qui concerne le cas du colonel Bala Samoura, la défense va dire qu’en sa qualité d’officier de police judiciaire, il faut une intervention du procureur général pour qu’il soit jugé. Pour le cas BoubacarBarry BigUp, la défense va expliquer qu’en l’absence de la Haute Cour de justice, il ne peut être jugé.
La partie civile n’a trouvé rien à dire sur cette question.

Des joutes oratoires et empoignades verbales ont ponctué les débats entre d’une part les avocats de la défense et le Ministère Public de l’autre la partie civile.
Le juge Cherif Sow, qui a su tenir les débats avec dextérité, a mis les réclamations en délibéré pour décision être rendue le 08 juin 2018.

Alpha Mamadou Diallo depuis le TPI de Kaloum pour Guineematin.com

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS