Installations des conseils communaux : le préfet N’zérékoré met en garde les conseillers

Elhadj Sory Sanoh

Le Préfet de N’zérékoré a rencontré ce vendredi, 05 octobre 2018, les représentants des partis politiques ayant pris part aux élections locales du 04 février. Elhadj Sory Sanoh les a conviés à cette réunion pour leur annoncer la venue d’une délégation qui va procéder à l’installation du conseil communal mais aussi leur expliquer les modalités de l’élection de l’exécutif communal. Il en a profité pour mettre en garde les conseillers qui n’accepteront pas les futurs élus, rapporte le correspondant de Guineematin.com sur place.

Le processus d’installation des conseils communaux a officiellement démarré ce vendredi, 05 octobre, 8 mois après leur élection. C’est dans ce cadre que le Préfet de N’zérékoré a convié les 41 conseillers élus à la mairie de la commune urbaine et d’autres responsables locaux des partis politiques concernés par ce processus. Elhadj Sory Sanoh a commencé par remercier les acteurs politiques pour avoir agi de telle sorte que la paix et la quiétude soient maintenues dans la ville depuis le scrutin de février dernier.

« Je tiens à vous remercier, car chaque candidat a contribué à l’instauration d’un climat de paix dans la ville. Depuis les élections du 4 février dernier, N’zérékoré n’a enregistré aucun trouble d’ordre politique, et pour ça je vous remercie. Il y a une délégation du ministère de l’administration du territoire qui est en route, elle viendra pour installer les maires, et en ce qui concerne la préfecture de N’zérékoré, nous avons à mettre en place 11 conseils dont 10 à l’intérieur, c’est-à-dire dans les sous-préfectures et un dans la commune urbaine », a-t-il déclaré.

Elhadj Sory Sanoh

Le Préfet a ensuite invité les élus et leurs partis à continuer à œuvrer en faveur du maintien de la paix dans la ville après l’élection de l’exécutif du conseil communal. Et il a mis en garde ceux qui contesteront les résultats de cette élection. « Nous demandons à tous les candidats de préserver la paix et de continuer sur cet élan, car la population vous a déjà choisis sans violence ni haine. Et il ne faudrait pas que vous et nous qui sommes les garants de la paix, soyons les premiers à nous faire la guerre ou à troubler l’ordre public.

Mais, je tiens à informer que celui ou celle, après l’élection entre les 41 conseillers, la personne qui dira qu’elle n’est pas d’accord avec le résultat et qui passera par tous les moyens pour perturber l’ordre public ou qui incite les jeunes à manifester dans la ville, la personne va répondre de ses actes devant la loi. Il faut que cela soit clair chez tout le monde, car c’est Dieu qui sait qui d’entre vous sera le maire », a lancé Elhadj Sory Sanoh.

De N’zérékoré, Foromo Gbouo Lamah pour guineematin.com

Tel :+224620166816

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS