Plusieurs députés et responsables de l’UFDG ont organisé une conférence de presse ce jeudi, 11 octobre 2018 dans la commune urbaine de Télimélé. Ils ont dénoncé les agissements du préfet, Amara Lamine Soumah, qu’ils accusent de vicier le processus d’installation des conseils communaux entamé récemment, rapporte le correspondant de Guineematin.com dans la préfecture.

Le processus d’installation des conseils communaux entamé le 05 octobre dernier est officiellement suspendu pour le moment. Mais, à Télimélé, les responsables de l’UFDG dénoncent la façon dont ce processus est mené. Les députés Jamesdine Baldé et Dian Bailo Diallo, tous deux de Télimélé, et les responsables de la fédération UFDG de la préfecture ont tenu une conférence de presse à cet effet ce jeudi dans la ville. Ils accusent le préfet de Télimélé de vouloir vicier le processus dans la préfecture.

« A travers certaines activités, nous avons compris que ce n’est plus une compétition entre les acteurs politiques, mais plutôt une compétition entre l’UFDG et l’administration territoriale. Nous avons constaté sur le terrain qu’on est en train de vicier la forme de la mise en place de ces exécutifs communaux.

Le préfet de Télimélé, l’administrateur territorial qui est en activité à Télimélé est en train d’en faire son problème personnel.

Ce qui n’est pas normal, ce qui est contraire aux dispositions légales et réglementaires des lois et des principes de la République, ce que nous n’accepterons pas. Télimélé ne l’acceptera pas, les députés et responsables de l’UFDG n’accepteront pas ces démarches de l’administration territoriale », a déploré l’honorable Jamesdine Baldé, député de l’UFDG à l’Assemblée nationale.

Les opposants soutiennent que le préfet de Télimélé, Amara Lamine Soumah, sillonnent les collectivités de la préfecture avec des responsables du RPG Arc-en-ciel pour tenter de faire en sorte que le parti au pouvoir remporte les élections des exécutifs communaux. « L’exemple le plus frappant, c’est que hier mercredi, 10 octobre 2018, nous l’avons surpris dans la sous-préfecture de Kollet, il avait convoqué une réunion clandestine dans la forêt de « Koulou » tout près de Kollet. Il a mobilisé les sages, les partis politiques et des citoyens de Kollet. Il leur a dit, Kollet c’est pour nous et c’est le RPG qui doit forcément gagner à Kollet.

Maintenant il faut qu’on s’organise, le RPG, l’UPR et le GPT tous doivent se coaliser contre l’UFDG. Ils ont établi une liste et ceux qui ne voteront pas cette liste iront en prison. Nous les avons surpris là-dessus et nous leur avons dit puisqu’on a suspendu le processus d’installation, ce n’est pas normal qu’un préfet à la tête de toute l’administration préfectorale aille dans un coin de façon clandestine se mettre à diriger une opération de vote.

La liste a été établie, ils ont classé tous les conseillers du RPG, ils ont oublié tous les conseillers de l’opposition. Sur ce fait, nous avons naturellement réagi pour dire que ce n’est ni le lieu, ni le moment de faire des opérations comme ça et que nous protestons contre la façon dont cela s’opère », a dit le député uninominal de Télimélé, Dian Bailo Diallo.

Les responsables de l’UFDG à Télimélé indiquent qu’ils n’excluent pas de d’organiser des manifestations de rue si les autorités administratives ne cessent pas de perturber le processus d’installation des conseils communaux dans la préfecture.

De Télimélé, Ousmane Dieng pour Guineematin.com

Téléphone : 622525250

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin