Paul Moussa Diawara, poursuivi pour le détournement de près de 40 milliards de l’argent public à l’OGP

Le dossier de détournement d’environ 40 milliards de francs guinéens de fonds publics dont Paul Moussa Diawara et Inza Bayo (respectivement anciens Directeur Général et Comptable de l’Office Guinéen de Publicité) sont accusés, a été appelé ce mercredi, 31 octobre 2018, au tribunal de première instance de Kaloum.

Mais, le dossier a été renvoyé à quinzaine pour Paul Moussa Diawara, alors qu’un mandat d’amener a été décerné à l’audience contre son comptable, Inza Bayo, rapporte le journaliste que Guineematin.com a dépêché au tribunal.

La défense de Paul Moussa Diawara, poursuivi pour détournement d’environ 40 milliards de francs guinéens comme, a sollicité un renvoi du dossier à 2 semaines pour des raisons de santé de l’ancien directeur général de l’office guinéen de publicité. Un dossier médical a été présenté à cet effet par maitre Salifou Béavogui. Ce dossier atteste d’une nécessité de repos de 7 jours.

Le procureur, Ousmane Sankhon, et les avocats de la partie civile ne s’y sont pas opposés. Car, arguent-ils, c’est une excuse valable.

Par contre, pour le co-prévenu, Inza Bayo, le Procureur « a eu main lourde ». Selon Ousmane Sankhon, Inza Bayo n’a produit aucun acte pour justifier son absence alors qu’il a été régulièrement cité dans cette affaire.
Devant cet état de fait, le procureur va solliciter que le tribunal décerne un mandat d’amener contre Inza Bayo.
Les avocats de la partie civile, notamment maitre Lancinet Sylla, vont appuyer cette demande du procureur.

Finalement, le juge Ibrahima Kabélé Bangoura va accéder à la demande de renvoi pour la comparution de Paul Moussa Diawara au 14 novembre 2018. En même temps, il va décerner un mandat d’amener contre Inza Bayo.

Ce qui a provoqué la satisfaction de maître Lancinet Sylla, qui a dit en substance que la responsabilité pénale est individuelle.
Par contre, maitre Salifou Béavogui n’a pas caché sa frustration devant ce mandat d’amener décerné contre son client. Il juge cette décision inopportune puisqu’on est en citation directe et que son client a toujours comparu.

Alpha Mamadou Diallo depuis le TPI de Kaloum pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin