Cinquante agents du district sanitaire de Télimélé ont bouclé ce mercredi, 7 novembre 2018, une formation sur la prévention et la prise en charge du paludisme. Pendant trois jours, ce sont les chefs de centre de santé, les chefs de poste de santé et les sages femmes de la préfecture qui se sont ont été formés sur la problématique de la lutte contre le paludisme, première cause de mortalité dans les différentes formations sanitaires de notre pays, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

La formation a été assurée par quatre facilitateurs rompus à la tâche, grâce au PNLP (Programme National de Lutte contre le Paludisme et à d’autres partenaires.

Dr Balon Doré

Dans son discours, à l’occasion de ladite clôture, Dr Balon Doré, représentant du directeur préfectoral de la santé a félicité le PNLP pour ses actions sur le terrain. « Parmi tous les programmes en Guinée, c’est ce programme qui a plus de capacités pour nous réunir et nous faire des mises à niveau. C’est le programme qui investit beaucoup sur le terrain, nous le félicitons pour toutes les initiatives. Nous félicitations aussi tous les partenaires qui les appuient. A travers leur concours, nous réussissons à faire des mises à niveau et à améliorer à tout moment la prise en charge du paludisme. Le fait de réunir de temps en temps les prestataires pour faire des mises à niveau, j’encourage beaucoup cette manière de faire, parce qu’au moins, chaque année, on a quand même des réunions organisées par ce programme. Ce programme tient à ce qu’on puisse avoir la performance au niveau de la prise en charge. Ce que je peux recommander aux prestataires, c’est de prendre en compte toutes les nouvelles directives que nous venons de partager, que personne ne fasse l’expert », a conseillé Dr Balon Doré.

Dr Ibrahima Sory Diallo

Le point focal de la lutte contre le paludisme, Dr Ibrahima Sory Diallo, a d’abord énuméré les véritables bénéficiaires de la formation avant d’en apprécier l’opportunité. « Cette série de formations a couvert les chefs de poste de santé, les chefs de centre de santé, les agents de la consultation prénatale (CPN), les agents du programme élargi de vaccination (PEV) et les suppléants de toutes les structures. Cette formation est venue à point nommé. Elle a permis de rehausser le niveau de compétence de tous les acteurs sur la lutte contre le paludisme. Ainsi, nous avons touché cinquante (50) participants pour cette formation. Nous sommes très satisfaits du niveau atteint par la formation. Il y avait quatre (4) formateurs qui n’ont ménagé aucun effort pour faire comprendre aux participants les modules dispensés. Avec cette formation, je sais que les agents vont pouvoir rehausser le niveau de prise en charge, le niveau des traitements préventifs intermittents chez les femmes enceintes, ainsi que la prise en charge de la distribution des MILDA », a dit Dr Ibrahima Sory Diallo.

Le point focal de la lutte contre le paludisme, a remercié CRS, le PNLP pour avoir organisé et financé cette activité. Il a également remercié la Direction Préfectorale de la Santé (DPS) et tous les cadres de la DPS pour la qualité de l’organisation de cette formation.

De Télimélé, Ousmane Dieng pour Guineematin.com

Téléphone : 622525250

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin