Un mouvement de colère a éclaté ce samedi matin au quartier Kipé dans la commune de Ratoma. Plusieurs jeunes manifestent dans la rue pour protester contre la bastonnade du militaire survenue hier vendredi, 16 novembre 2018 à Bambéto.

La circulation est perturbée par des jeunes qui ont barricadé la route sur l’axe Kipé-Taouyah. Plusieurs jeunes du quartier Kipé sont descendus dans la rue ce samedi matin pour protester contre la violente bastonnade d’un capitaine de l’armée, habitant ce quartier, survenue hier vendredi à Bambéto.

Selon Fodé Camara, l’un des manifestants, ce mouvement va se poursuivre jusqu’à ce que les autorités prennent des dispositions face à ce qui est arrivé au Capitaine Vivien Gérard qui est actuellement hospitalisé. « On a commencé à manifester aujourd’hui et nous allons continuer jusqu’à nouvel ordre. On en a marre des tueries de Conakry. Ils ont bastonné hier notre ami, un militaire qui revenait du boulot… Si l’Etat ne prend ses responsabilités face à cette situation, nous allons bloquer cette route, il n’y aura pas de passage ici jusqu’au lundi. On ne cassera rien ; mais, il n’y aura de passage », a dit Fodé Camara, un des manifestants.

La police est arrivée sur les lieux environ une heure après le début du mouvement de protestation. Et, les agents de la police ont fait usage du gaz lacrymogène pour essayer de disperser les jeunes manifestants.

A rappeler que le capitaine Vivien Gérard, qui a été blessé hier à Bambéto, reçoit des soins actuellement dans une structure sanitaire de Conakry, contrairement aux rumeurs pessimistes qui ont circulé dans la matinée de ce samedi…

Mamadou Laafa Sow pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin