Siguirini : le secrétaire de la commune chassé ! Voici sa version et celle du RPG-AEC

Le secrétaire général de la commune rurale de Siguirini, dans la préfecture de Siguiri, a été chassé de la localité par des partisans du RPG Arc-en-ciel. Ces derniers l’accusent de soutenir le nouveau maire qui est issu d’une liste indépendante et qui n’est pas reconnu par le parti au pouvoir. Ils ont sommé l’administrateur de quitter la localité s’il veut préserver sa vie, a appris le correspondant de Guineematin.com à Siguiri.

Dans la matinée mardi, 20 novembre 2018, Kandja Keïta, le secrétaire général de commune de Siguiriri, l’une des plus importantes communes rurales de la préfecture de Siguiri, était tranquillement assis dans son bureau, lorsqu’il a été surpris par un groupe de jeunes qui est venu envahir la mairie. Ces jeunes qui sont des partisans du RPG Arc-en-ciel, accusent l’administrateur de soutenir le nouveau maire indépendant de la localité, dont l’élection est contestée par le parti au pouvoir qui a déposé un recours pour faire annuler cette élection.

Selon Kandja Keïta, les jeunes l’ont intimé de sortir de son bureau et de leur remettre les clés du bureau et de sa moto de service. « J’étais au bureau, un groupe de jeunes du RPG Arc-en-ciel est venu me trouver en train de travailler.

Ils m’ont dit qu’ils ont entendu des rumeurs selon lesquelles, la passation de service se passerait le même jour, j’ai répondu que cela ne dépend pas de moi parce que ce n’est pas qui de cela. Je leur ai dit que j’attends les instructions de la hiérarchie et la délégation qui viendra à cet effet.

Après, ils m’ont demandé de sortir immédiatement du bureau, je suis sorti et ils ont fermé le bureau. Ils m’ont demandé aussi de leur remettre les clés de mon bureau et de ma moto, ce que j’ai fait. Quelques temps, une délégation se disant de sages de Siguirini est venue me trouver à la maison, ils m’ont dit que la population me donne jusqu’à ce mercredi à 10 heures pour que je quitte la sous-préfecture. Ils ont dit que je ne quitte pas, je serai responsable de ma mort », témoigne le secrétaire général de la commune.

Interrogé sur cette situation, Daouda Camara, élu du RPG Arc-en-ciel à la mairie de Siguirini, est revenu sur la genèse de ce problème : « Après l’élection du bureau exécutif de la commune, nous (RPG) avions déposé une requête à Siguiri, Kankan et Conakry pour dire que nous ne sommes pas d’accord avec le résultat. Mais, alors que nous sommes à l’attente de notre réponse, le secrétaire général prépare la passation de service.

Donc, nous sommes allés lui demander par rapport à ça, il nous a répondu que l’ordre vient de Siguiri. C’est là que nous avons compris que ce n’est pas une simple rumeur mais c’est une réalité. On lui a dit alors de sortir du bureau, on a fermé le bureau et on lui a retiré la clé de la moto de service. Parce que la moto appartient à la commune pour les services communaux. Et, comme il n’y a pas de travail actuellement à la mairie, nous avons récupéré la clé de la moto. Mais, je précise qu’il n’a jamais fait l’objet de menaces de mort, on lui a juste demandé de quitter Siguirini parce qu’on n’a plus confiance en lui », soutient ce responsable local du parti au pouvoir.

Aux dernières nouvelles, on apprend que le controversé secrétaire général de la commune rurale de Siguirini a quitté la localité. Il s’est embarqué ce mercredi, 21 novembre 2018 avec sa famille pour Conakry.

De Siguiri,Bérété Lancéï Condé pour Guineematin.com

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS