Les responsables de l’Université Général Lansana Conté de Lambanyi sont très remontés contre la direction nationale des sports universitaires, qui a disqualifié l’institution d’enseignement supérieur privée de la finale des jeux universitaires de Guinée. Ils dénoncent une décision injuste et partisane et menace d’empêcher la finale de la compétition. L’annonce a été faite au cours d’une conférence animée ce vendredi, 10 janvier 2020, dans l’enceinte de ladite Université, a constaté Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Pour les responsables de cette université privée, c’est avec stupéfaction qu’ils ont appris leur disqualification de la finale de la 5ème édition des jeux universitaires de Guinée, à laquelle leur équipe était qualifiée. Elle a été remplacée par l’Université Général Lansana Conté de Sonfonia. Une décision qu’ils trouvent incompréhensible et inacceptable.

« Le directeur national des sports universitaires, Maurice Togba Haba, s’est permis de dire devant moi qu’on va nous disqualifier. Je croyais qu’il chahutait. Mais après ça, il est venu avec un huissier de justice pour faire des investigations alors que son assistant, monsieur Chérif, était venu par deux fois pour venir faire des investigations. Il n’y a aucun texte dans le règlement intérieur qui dit qu’on devait venir avec un huissier de justice. Et, hier, lors du match entre Kindia et Faranah, les commentateurs du match ont annoncé au terrain que l’Université Général Lansana Conté de Lambanyi est déjà disqualifiée parce qu’elle aurait aligné des mercenaires.

On ne peut pas dire à quelqu’un, tu es voleur sans avoir les preuves. En principe, ce n’est pas Maurice lui-même qui devait venir sur le terrain parce que quand vous prenez les articles 40 à 45 (du règlement intérieur, ndlr) tout est détaillé. Maurice Togba est en train de supporter l’Université Général Lansana Conté de Sonfonia pour nous disqualifier pour que Sonfonia puisse aller en finale. Ça fait deux ans de cela que nous sommes victimes de ces situations pareilles », a dénoncé Sinkoun Camara, chef de département adjoint des sciences économiques de l’Université Général Lansana Conté de Lambanyi.

Poursuivant, il accuse le responsable des sports universitaires de vouloir favoriser l’Université de Sonfonia, parce qu’il ne veut pas qu’une université privée remporte le trophée. « Il ne veut voir aucune université privée remporter la coupe parce que le vainqueur doit représenter la Guinée à l’échelle internationale. Il favorise souvent l’Université Général Lansana Conté de Sonfonia parce qu’il est sortant de là-bas », soutient-il.

La finale de cette compétition est prévue demain, samedi 11 janvier 2020, au stade de l’Université de Sonfonia. Mais, Sinkoun Camara annonce que si son institution n’est pas rétablie dans ses droits, elle ira empêcher la tenue du match. « S’ils ne nous rétablissent pas dans nos droits, il n’y aura pas de finale demain, parce que je vais prendre tous les étudiants d’ici, on va aller s’asseoir au terrain de Sonfonia (où doit se jouer la finale, ndlr) », a annoncé ce responsable de l’UGLC de Lambanyi.

Il dit avoir envoyé un message au Premier ministre guinéen, Ibrahima Kassory Fofana, de cette situation. Il sollicite aussi l’intervention du ministre en charge de l’enseignement supérieur, Abdoulaye Yéro Baldé, pour trouver solution à ce problème pendant qu’il est temps. « Le ministre Abdoulaye Yéro Baldé, en tant que ministre de tutelle, doit essayer d’appeler Maurice pour trouver la solution. Là où je vous parle, j’ai tous les dossiers en main des étudiants considérés être des mercenaires ».

En plus de leur menace d’empêcher la finale prévue demain, les responsables de l’Université Général Lansana Conté de Lambanyi annoncent que s’ils ne sont pas rétablis dans leurs droits, ils vont se retirer définitivement de la compétition.

Siba Guilavogui pour Guineematin.com

Tel : 620 21 39 77/ 662 73 05 31

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin