Un jeune homme, accusé de tentative de vol, a été tué dans la nuit du vendredi à ce samedi, 04 avril 2020, dans la commune urbaine de Boké. Il a été violemment battu et en est finalement décédé, rapporte le correspondant de Guineematin.com dans le Kakandé.

L’acte s’est passé au quartier Baralandé, dans la commune urbaine de Boké. Aux environs de 3 heures du matin, Mamadou Aliou Dabo, plus connu sous le nom de « Tokora », a été interpellé dans une concession, où il serait parti pour voler. Le jeune homme, marié et père d’une fillette de moins d’un an, a subi la colère des habitants de la concession. Ces derniers lui ont administré une sévère correction, qui lui a été fatale, explique Momo Bah, le président du conseil de quartier de Baralandé.

Bah Momo, chef de Quartier de Baralandé

« Le matin, après la prière, un jeune est venu m’annoncer qu’ils ont attrapé un voleur dans leur famille. Dès qu’il a dit que c’est Tokora, j’ai compris qu’il s’agit de Mamadou Aliou Dabo. Directement, je me suis rendu sur les lieux, j’ai trouvé avec lui (le voleur présumé) un burin, une paire de ciseau et un coupe-coupe. Il y avait des traces de coups sur son corps et il était attaché contre un arbre. J’ai ordonné qu’il soit détaché. Mais, il y avait beaucoup de monde sur les lieux, et difficilement j’ai pu l’enlever là-bas pour le déposer à la gendarmerie. »

Le présumé voleur est arrivé à la gendarmerie, agonisant. Les gendarmes ont demandé donc à ce qu’il soit conduit d’abord à l’hôpital pour des soins. Mais, il est arrivé à l’hôpital trop tard. « Quand on est arrivés à la gendarmerie, le jeune était très fatigué. Directement, le commandant nous a demandé de l’envoyer à l’hôpital. Et quand nous sommes partis à l’hôpital, les médecins ont directement dit qu’il est mort. Ensuite, nous sommes repartis à la gendarmerie pour expliquer que le jeune est mort. J’étais venu avec un frère du défunt, on nous a auditionnés et on est repartis en famille pour inhumer le défunt », a dit le chef de quartier de Baralandé.

Momo Bah souligne que le défunt était connu pour ses problèmes récurrents avec la loi. Il regrette qu’il soit parti ainsi et demande à la jeunesse de son quartier de tirer les leçons de cette situation. « Ce jeune était toujours en conflit avec la loi. Il avait un œil crevé et il avait perdu toute sa dentition suite aux différentes bastonnades. Je veux que les jeunes prennent l’exemple sur Mamadou Aliou Dabo pour abandonner les mauvaises choses », a lancé l’autorité locale.

La gendarmerie départementale de Boké a ouvert une enquête sur cette affaire. Elle a convoqué les membres de la famille où le présumé voleur a été tué pour les entendre.

De Boké, Abdourahmane N’Diaré Diallo pour Guineematin.com

Tel. 628-98-49-38

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin