Guinée : le prix du carburant fixé à 9 000 GNF

31 mars 2020 à 21 09 22 03223

Dans un arrêté ministériel conjoint, signé ce mardi, 31 mars 2020, les ministres Diakaria Koulibaly des Hydrocarbures, Mamady Camara de l’Economie et des Finances, et Ismaël Dioubaté du Budget, annoncent une petite baisse du prix des produits pétroliers en République de Guinée.

Lire

Coronavirus : Pape Diouf décède du Covid-19

31 mars 2020 à 21 09 02 03023

Pape Diouf, ancien président de l’Olympique de Marseille

L’ancien président de l’Olympique de Marseille est décédé après avoir contracté le nouveau Coronavirus, a appris un reporter de Guineematin.com dans la soirée de ce mardi, 31 mars 2020. Âgé de 68 ans, le franco-sénégalais avait été placé sous assistance respiratoire à Fann, un établissement hospitalier du Sénégal.

Lire

Covid-19 : la diminution du nombre de passagers dans les taxis ignorée à Kankan

31 mars 2020 à 18 06 38 03383

L’une des nombreuses mesures prises au compte de l’état d’urgence sanitaire pour freiner la propagation du coronavirus consiste à la diminution du nombre de passagers dans les véhicules de transport en commun. Mais, à la gare routière régionale de Kankan, située au quartier Aéroport, cette mesure n’est pas du tout respectée, a constaté le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Lire

Conakry isolée : « si on ne circule pas, ce n’est pas seulement coronavirus qui va nous tuer »

31 mars 2020 à 18 06 33 03333

Pour lutter contre la propagation du Covid-19, d’autres mesures restrictives ont été prises dans la nuit du lundi par le président Alpha Condé. En plus de l’instauration du couvre-feu nocturne, la ville de Conakry est désormais isolée de l’intérieur avec interdiction de sortir pour une période de 14 jours. Cette mesure passe mal chez les femmes qui revendent des produits vivriers « importés » de l’intérieur du pays.

Lire

Conakry isolée pour Coronavirus : le décret diversement apprécié à la gare routière de Matam

31 mars 2020 à 17 05 08 03083

Le nombre de personnes testées positives à la pandémie du Coronavirus ne fait que grimper en Guinée. Vingt-deux (22) cas ont été confirmés par l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire (ANSS) depuis l’apparition de cette maladie dans notre pays. Pour freiner la chaîne de contamination, le chef de l’Etat a pris des mesures drastiques dans la soirée d’hier lundi, 30 mars 2020. Outre le couvre-feu, la capitale Conakry, qui est jusque-là l’épicentre de la maladie, a été isolée de l’intérieur du pays pour une durée de 14 jours reconductibles.

Lire

Covid-19 : malgré son « isolement », des chauffeurs de Labé en route pour Conakry

31 mars 2020 à 16 04 10 03103

Dans le cadre du renforcement de l’état d’urgence sanitaire, le président Alpha Condé a annoncé l’isolement de Conakry de l’intérieur du pays et l’instauration d’un couvre-feu de 21 heures à 5 heures. Cette mesure qui interdit tout départ de Conakry, prise hier lundi, ne préoccupe pas les chauffeurs de taxis de Labé. Dans la matinée ce mardi, 31 mars 2020, la gare routière de Safatou était animée et certains chauffeurs s’activaient à embarquer des passagers désireux de rallier Conakry, rapporte l’un des correspondants de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Lire

COVID-19 en Guinée : Sidya Touré demande de « vider les prisons surpeuplées »

31 mars 2020 à 15 03 55 03553

Sidya Touré, président de l’UFR

Comme annoncé précédemment, Depuis le mois de décembre dernier, l’humanité fait face à une pandémie due au nouveau coronavirus. Cette maladie qui se joue des frontières a déjà fait plus 35 000 morts à travers le monde. Et, depuis son apparition en Guinée, cette maladie du COVID-19 inspire la peur.

Lire

Lutte contre le Covid-19 : tous les lieux de culte fermés à Yomou

31 mars 2020 à 15 03 42 03423

Dans le cadre de la prévention du Coronavirus, les lieux de culte ont été fermés en Guinée suite à l’état d’urgence décrété par le président Alpha Condé. Si cette mesure n’est pas respectée à Siguiri, ce n’est pas le cas à Yomou, en Guinée Forestière, où les églises sont fermées. Tel est le constat fait sur place le dimanche, 29 mars 2020, par Guineematin.com à travers son correspondant dans la préfecture.

Lire

Mesures contraignantes dans le transport à Conakry : les citoyens galèrent dans les carrefours

31 mars 2020 à 14 02 39 03393

Comme annoncé précédemment, pour lutter contre la propagation de la maladie du COVID-19 en Guinée, le président Alpha Condé a pris la semaine dernière des « mesures contraignantes » dans le domaine des transports à Conakry. Le chef de l’Etat guinéen a annoncé la limitation (à trois) du nombre de passagers à bord des voitures de transport en commun dans la ville de Conakry.

Lire

Siguiri : les mesures de l’état d’urgence sanitaire ignorées par les citoyens

31 mars 2020 à 14 02 15 03153

Alors que le coronavirus se propage inexorablement dans le monde avec des dizaines de milliers de morts, les gouvernements multiplient les mesures visant à freiner le drame dans son élan. C’est dans cette dynamique que le président Alpha Condé a décrété l’état d’urgence sanitaire, avec à la clé l’instauration d’un couvre-feu nocturne et l’interdiction de sortir de Conakry. Mais, les mesures édictées pour la prévention de la pandémie ne sont pas respectées à Siguiri, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Lire

Lutte contre le Covid-19 : l’isolement de Conakry ignoré au barrage de Bangouya (Coyah)

31 mars 2020 à 14 02 05 03053

Pour freiner la propagation de l’épidémie du Coronavirus, le président Alpha Condé a pris une série de mesures, dont l’instauration d’un couvre-feu et l’isolement de la capitale Conakry. Mais cette mesure, prise dans la nuit d’hier lundi, 30 mars 2020, et qui interdit les déplacements de Conakry pour l’intérieur du pays, n’est pas respectée sur certains axes routiers. C’est le cas au barrage érigé par les services de sécurité à Bangouyah, relavant de la sous-préfecture de Kouria, dans la préfecture de Coyah, rapporte Guineematin.com à travers son envoyé spécial.

Lire

Coronavirus : 4 871 cas confirmés en Afrique, 152 décès

31 mars 2020 à 13 01 10 03103

Considéré encore comme très clément en Afrique, le nouveau coronavirus gagne de plus en plus de terrain sur ce continent. Cette pandémie qui sème actuellement la mort à travers le monde touche aujourd’hui plus de 45 pays africains. Et, selon le centre pour la prévention et le contrôle des maladies de l’Union africaine, jusqu’hier, lundi 30 mars 2020, l’Afrique a enregistré 4 871 cas confirmés et 152 décès liés au COVID-19.

Lire

Tentative d’assassinat d’un motard à N’zérékoré : six millions proposé au présumé assaillant

31 mars 2020 à 12 12 42 03423

Comme annoncé précédemment, un conducteur de moto-taxi a échappé à un assassinat dans la journée d’hier lundi, 30 mars 2020, sur la route de la commune rurale de Bounouma, situé à 12 km de N’zérékoré. Selon nos informations, l’auteur de la tentative d’assassinat, du nom de Fofana, qui serait un récidiviste, aurait reçu la proposition de six millions de francs guinéens pour commettre sa forfaiture, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Lire

COVID-19 en Guinée : « chaque présentateur vient avec un mouchoir jetable pour couvrir le micro » à la radio Soleil Fm

31 mars 2020 à 12 12 30 03303

L’inertie du Gouvernement guinéen face à la pandémie du Coronavirus a entraîné une propagation du virus dans la capitale guinéenne et à l’intérieur du pays. Désormais, toutes les activités (ou presque) sont affectées par un ralentissement lié à la crainte de la maladie. « Chaque présentateur vient avec un mouchoir jetable pour couvrir le micro. Les grandes éditions et les émissions d’animation, le journaliste est seul dans le studio », a décidé la radio privée Soleil Fm.

Lire

Coronavirus en Guinée : les mesures prises par CIS Médias

31 mars 2020 à 12 12 01 03013

Comme indiqué dans une de nos précédentes dépêches, la propagation du coronavirus dans le monde et particulièrement en Guinée a bouleversé les habitudes et le fonctionnement normal des entreprises. Le groupe CIS Médias a anticipé et pris des mesures pour protéger son personnel.

Lire

Etat d’urgence sanitaire ou un simple faire-semblant ?

31 mars 2020 à 9 09 44 03443

Alpha Condé, président de la République

Si les Guinéens ne connaissent pas l’état d’urgence, ils connaissent en revanche l’état de siège. Au pire moment de la crise de janvier et février 2007, le gouvernement avait instauré un état de siège. Lequel était très contraignant pour le citoyen, privé de sa liberté. Sur la base de cette réalité vécue il y a 13 ans, les citoyens s’attendaient à une certaine restriction de leur liberté après l’instauration de l’état d’urgence sanitaire. Rien n’en est. Cet état d’urgence n’a eu pour le moment aucun impact sur le quotidien du citoyen.

Lire

Coronavirus : il n’y a aucun guinéen parmi les étrangers testés positifs au Ghana

31 mars 2020 à 9 09 38 03383

Comme annoncé précédemment, 10 étrangers ont été testés positifs au Coronavirus le dimanche, 29 mars 2020, au Ghana. Certains médias ghanéens avaient annoncé qu’il s’agit de guinéennes qui devaient être rapatriées en Guinée. Mais, il s’avère finalement qu’il n’y a aucun guinéen dans le groupe, a appris Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

Lire

Alpha Condé passe à la vitesse supérieure : Conakry isolé, couvre-feu dans tout le pays

30 mars 2020 à 23 11 54 03543

La propagation de la pandémie du Coronavirus en Guinée amène le président Alpha Condé à prendre des mesures de plus en plus drastiques. Quelques jours seulement après avoir décrété l’état d’urgence dans le pays, le chef de l’Etat guinéen instaure un couvre-feu sur l’ensemble du territoire national, a appris Guineematin.com à travers un décret rendu public dans la soirée de ce lundi, 30 mars 2020.

Lire

COVID-19 en Guinée : un cas suspect et 50 contacts à Kankan (DPS)

30 mars 2020 à 20 08 04 03043

Comme annoncé précédemment, la pandémie due au coronavirus continue sa progression en Guinée. Depuis son apparition dans le pays, le 12 mars 2020, le COVID-19 a atteint 22 cas confirmés officiellement annoncés par l’ANSS. Et, jusque-là, cette maladie était essentiellement présente à Conakry. Mais, désormais, elle commence à se propager et s’étendre à l’intérieur du pays. Un « cas suspect » (un belge) au COVID-19 et 50 contacts (en majorité des joueurs du FC Milo) vient d’être identifiés et recensés dans la préfecture de Kankan.

Lire