Diali Traoré

Un journaliste de la radio privée Niandan FM de Kissidougou a été victime d’une agression dans la nuit du jeudi au vendredi, 1er mai 2020. Des inconnus l’ont attaqué à coups de pierre, le blessant à la tête. Cette attaque est visiblement liée à l’exercice de son métier, rapporte le correspondant de Guineematin.com dans la préfecture.

C’est vers 23h 30 que Diali Traoré, la victime, a quitté la radio pour rentrer à la maison. A quelques mètres de son lieu de travail, il a été surpris par une pluie de cailloux qui venait vers lui. « Je quittais la radio pour rentrer chez. Quand je suis arrivé au quartier Sogbè 1, des individus ont lancé des pierres sur moi, j’ai été touché à la tête et je suis tombé directement », témoigne la victime.

Après avoir atteint leur cible, les agresseurs ont immédiatement pris la fuite, laissant le journaliste à terre. Des passants sont venus prendre Diali Traoré pour le conduire à l’hôpital préfectoral de Kissidougou. Après les soins, notre confrère a pu rentrer chez lui à minuit. Pour lui, cette attaque a sans doute un lien avec l’exercice de son métier.

« Vous savez, depuis quelques jours, on dénonce les comportements et les agissements de certains jeunes du quartier Sogbè, qui jettent des pierres sur les forces de l’ordre lors des patrouilles visant à faire respecter le couvre-feu décrété par le chef de l’Etat afin de stopper la propagation de la maladie du coronavirus dans le pays. Peut-être que c’est à cause de ça que les jeunes m’ont attaqué », a-t-il laissé entendre.

Ces dernières semaines, la ville de Kissidougou fait face à la montée en flèche du phénomène d’insécurité. Plusieurs commerces ont été attaqués et pillés nuitamment par des inconnus.

De Kissidougou, Niouma Paul Léno pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin