Remis de la maladie il y a quelques jours, le ministre de la Jeunesse et de l’Emploi jeunes, Mouctar Diallo, a procédé ce mardi, 19 mai 2020, au lancement d’un projet de riposte contre le Covid 19 et du centre d’apprentissage et d’incubation des métiers du secteur de la couture de Taouyah, dans la commune de Ratoma. La cérémonie a eu lieu dans l’enceinte de la cour de la maison des jeunes de Ratoma en présence des autorités communales, des représentants des Partenaires Techniques et Financiers et de nombreux autres invités, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Dans son discours, le vice-maire de Ratoma, Mahmoud Diallo, a remercié le département de la jeunesse pour le choix porté sur sa commune pour abriter le lancement de la campagne. Profitant de l’occasion, monsieur Diallo a rappelé qu’un travail préliminaire avait déjà été engagé par les autorités communales dans le cadre de la lutte contre la maladie à travers le recensement de tous les lieux de regroupement ainsi que des séances de sensibilisation des populations.

Madame Barbara Sow, représentante de l’UNFPA

Pour sa part, madame Barbara Sow du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA) a rendu hommage à tous les acteurs impliqués dans la lutte contre la pandémie avant de prodiguer d’utiles conseils à l’assistance. « En face de cette lutte contre le coronavirus, nous devons redoubler nos efforts de réflexion, renforcer l’esprit de créativité, mais également renforcer la vigilance. On doit non seulement arrêter le virus ; mais, on doit aussi réduire l’impact qu’il a sur notre vie quotidienne, sur l’éducation, sur notre santé, sur notre capacité de travailler. Tout ce qu’on est en train de faire, on doit intégrer une créativité pour voir comment vivre avec, comment surmonter, comment définir l’avenir de demain après Covid », a-t-elle suggéré.

Prenant la parole, le ministre de la Jeunesse, Mouctar Diallo, a rappelé le nombre de cas de Covid-19 enregistré dans notre pays depuis le 12 mars dernier, plongeant la Guinée, à l’instar des autres pays du monde, dans une crise sanitaire et économique sans précédent. « La maladie se propage à une allure inquiétante. Et le pays compte aujourd’hui 2796 cas connus du virus et malheureusement, 16 décès ont été enregistrés, selon l’ANSS. La situation est d’autant plus préoccupante que des cas de personnes atteintes du Covid ont été signalés dans les préfectures de la Guinée », a-t-il expliqué.

Mouctar Diallo, ministre de la Jeunesse et de l’Emploi jeunes

Revenant sur l’initiative engagée par son département, Mouctar Diallo a mis un accent sur la communication mobile à travers des motos et des véhicules, la communication sur des supports à travers les panneaux, les banderoles, les T-shirts ; la distribution de masques faciaux et de kits de lavage des mains. « La communication mobile sera assurée à travers 20 véhicules et 50 motos déployés dans toute la ville de Conakry. Pendant 12 jours, 60 jeunes munis de mégaphones ou d’engins de sonorisation parcourront les marchés, les places publiques, les débarcadères, les gares routières, les gares de motos pour rappeler l’existence et la gravité de cette maladie, les sources de contamination et les mesures et attitudes à adopter pour se protéger et protéger les autres », a fait savoir le ministre.

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin