Mamadou Alpha Diallo, responsable du syndicat des taxis motos de Kobaya

Ce lundi, 25 mai 2020, l’Union Africaine fête ses 57 ans d’existence. Elle a vu le jour le 25 mai 1963 sous la dénomination de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA) avant de changer de nom pour devenir l’Union Africaine (UA). Ce 57ème anniversaire de sa création intervient à un moment où l’organisation continentale a besoin plus que jamais de redorer son image pour mériter encore une fois la confiance des africains. Car, elle est aujourd’hui de plus en plus décriée sur le contient, notamment en Guinée où beaucoup de citoyens estiment que l’institution ne joue nullement pas son rôle. C’est en tout cas l’avis de plusieurs personnes interrogées par un reporter de Guineematin.com dans les rues de Conakry.

Mamadou Alpha Diallo, responsable du syndicat des taxis motos de Kobaya : « L’Union Africaine n’a pas servi à grand-chose depuis que les pères fondateurs ont disparu. A leur époque, ils se battaient pour une Afrique libre, décolonisée. Cela a vu le jour. Maintenant, ceux qui sont venus après eux n’ont pas œuvré pour l’émancipation de l’Afrique. Chacun est venu se battre de son côté pour un intérêt particulier et non l’intérêt général de toute l’Afrique. Donc, il n’y a pas eu d’unité sincère. Beaucoup de situations qui méritaient l’attention de tout le continent ont eu lieu en Afrique. Mais, il y a des présidents africains qui sont restés complètement indifférents au lieu de se lever et se tenir les mains ensemble. Nous avons vu ce qui s’est passé il y a quelques années en Libye et qui a conduit à la mort de Kadhafi. Si l’Afrique s’était unie pour faire face au cas libyen, on allait assister à l’intervention des occidentaux dans ce pays. Tout le continent a assisté aussi à la division du Soudan en deux Etats. Tout cela prouve qu’il n’y a pas une véritable union entre les pays du continent. Donc, l’Union Africaine a échoué ».

Alpha Sylla, ingénieur génie civile

Alpha Sylla, ingénieur génie civile : « Les pères fondateurs de l’Union Africaine ont créé cette institution dans le but de favoriser l’unité du continent. C’est-à-dire avoir une monnaie unique, une armée unique, un drapeau unique, bref les Etats Unis d’Afrique. C’était ça l’objectif de l’organisation de l’unité africaine qui est devenue par la suite l’Union Africaine. Cet objectif visé n’est pas atteint. Le nom existe de façon théorique, mais les faits qui se passent sur le terrain sont tout à fait une autre situation ».

Naby Aïssata Touré, diplômé en sociologie

Naby Aïssata Touré, diplômé en sociologie : « Cette institution n’a pas joué pleinement son rôle. Quand nous voyons aujourd’hui ce qui se passe en Afrique, que ça soit les conflits ou l’immigration des jeunes, vous constaterez que l’Afrique n’est pas unie. Jusqu’à présent, on n’arrive pas à trouver le bout du tunnel. De façon pragmatique, de façon concrète, on ne voit pas trop le rôle joué par cette institution qui a pour vocation d’unir toute l’Afrique. Quand vous voyez que certains africains quittent le continent avec toutes sortes d’humiliations pour aller en occident à tout prix, c’est parce que nous ne sommes pas unis. Certains présidents africains comme Sékou Touré, Mouammar Kadhafi, Kwamé NKrumah et tant d’autres, ont tenté d’unir les Africains mais ça n’a pas abouti. Et aujourd’hui, nous vivons dans le désordre. C’est du n’importe quoi. L’Afrique ne doit pas se réjouir de cette institution, parce qu’elle n’a pas joué son rôle ».

Ibrahima Diallo, diplômé, résidant à Kobaya

Ibrahima Diallo, diplômé, résidant à Kobaya : « Je peux dire que pour un premier temps l’institution a apporté beaucoup aux africains à partir du moment où elle est devenue une institution africaine fonctionnelle. Cependant, les dirigeants africains ne s’occupent pas tellement de l’Afrique comme les initiateurs de l’Union Africaine l’avaient voulu. Les pères fondateurs de l’institution avaient envisagé une Afrique unie et forte. Mais, cela n’est pas été une réalité aujourd’hui. Les chefs d’Etats africains n’agissent pas comme le souhaitent les populations du continent, ils agissent en fonction de leurs intérêts. C’est vraiment une déception parce que l’institution est là, mais les chefs d’Etat n’agissent pas comme il se doit ».

Mohamed Aly Keïta, technicien

Mohamed Aly Keïta, technicien : « L’Union Africaine n’a aucune influence sur le continent. Elle a complètement raté sa mission. Le continent est mal dirigé, les présidents qui dirigent les différents Etats africains ne jouent pas leur rôle et l’Union Africaine observe ça sans réagir ».

Saïdou Hady Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 620 589 527/654 416 922

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin