« Nous sommes arrivés à Kindia à 23 heures… A 3 heures du matin, ils m’ont réveillé pour me dire de bouger, je leur ai dit d’attendre un peu ; à 4 heures, ils m’ont réveillé encore et nous avons bougé. Quand nous sommes arrivés à Foulayah, deux jeunes qui étaient sur une moto nous ont poursuivis… J’ai continué à accélérer jusqu’au niveau de la station d’essence de Foulayah. C’est à ce niveau qu’ils ont tiré à nouveau sur la voiture… ».

Des coupeurs de route ont attaqué une voiture de transport en provenance de Siguiri pour Conakry. L’acte s’est passé à l’aube du dimanche, 9 août 2020, sur la route nationale Kindia-Conakry. Un des passagers a été tué et le chauffeur légèrement blessé par balles, a appris Guineematin.com à travers son correspondant à Kindia.

L’attaque a eu lieu à 4 heures du matin dans le district de Foulayah, relevant de la sous-préfecture de Friguiagbé. Rencontré peu après les faits à l’hôpital régional de Kindia, le chauffeur Mamady Keïta est revenu sur les circonstances de l’attaque. « Nous sommes arrivés à Kindia le samedi, à 23 heures. Comme il y avait un de mes passagers qui devait descendre en ville, j’ai dit d’y passer la nuit. A 3 heures du matin, ils m’ont réveillé pour me dire de bouger, je leur ai dit d’attendre un peu. A 4 heures, ils m’ont réveillé encore et nous avons bougé.

Quand nous sommes arrivés à Foulayah, à un endroit où il y a des nids de poule, deux jeunes qui étaient sur une moto nous ont poursuivis. Subitement, l’un d’eux a dit : chauffeur arrête toi ! Mais, j’ai plutôt accéléré. C’est ainsi qu’ils ont tiré pour une première sur nous et les balles ont brisé les vitres qui se trouvent sur les deux côtés de la voiture. J’ai continué à accélérer jusqu’au niveau de la station d’essence de Foulayah. C’est à ce niveau qu’ils ont tiré à nouveau sur la voiture. Une balle a touché l’un de mes passagers, qui a malheureusement rendu l’âme. Moi aussi, j’ai été légèrement blessé par une balle », a expliqué le chauffeur.

Le passager tué s’appelle Mamady Touré, originaire de Siguiri. Son corps a été mis à la disposition de l’association des ressortissants de cette préfecture vivant à Kindia. « Nous sommes dans un regret total. Ce monsieur qu’on vient d’abattre est un comptable qui a travaillé dans de grandes entreprises à Conakry. Il est de la grande famille Touré de Siguiri. C’est la famille du premier président guinéen, feu Ahmed Sékou Touré, installée à Siguiri. Puisque le corps doit être ramené à Siguiri où il sera inhumé, nous avons procédé au test du sang qui s’est révélé négatif au Covid-19 », a déclaré Dianko Cissé, le président de l’association des ressortissants de Siguiri à Kindia.

Depuis plusieurs mois, les braquages sont récurrents entre Mamou et Kindia et entre Kindia et Conakry. Des individus armés profitent du mauvais état de la route pour attaquer des véhicules de transport, dépouillant les passagers de leur argent et de leurs biens. Mais jusque-là, aucun coupeur de route n’a été interpellé par les services de sécurité.

De Kindia, Mohamed M’Bemba Condé pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin