La grande mosquée de Siguiri

La succession de feu Elhadj Sory Magassouba, ancien secrétaire préfectoral des affaires religieuses et premier imam de Siguiri, continue de diviser les leaders religieux et la notabilité de la ville. Après l’union des imams de Siguiri, c’est au tour des sages de s’opposer au choix des autorités. Ils rejettent la nomination d’Elhadj Haroune Doumbouya et soutiennent Elhadj Issa Fofana, rapporte le correspondant de Guineematin.com dans la préfecture.

Alors que la polémique persiste autour du choix du secrétaire préfectoral des affaires religieuses et premier imam de Siguiri, quatre des cinq clans qui composent la commune urbaine ont tenu une réunion de concertation ce samedi, 26 décembre 2020, pour se prononcer sur le sujet. A l’issue de leurs discussions, les sages ont annoncé que la première autorité religieuse de Siguiri qu’ils reconnaissent n’est autre que l’imam Elhadj Issa Fofana

Ce dernier avait été désigné pour être le successeur d’Elhadj Sory Magassouba, dont il était l’adjoint, avant d’être destitué par l’inspection régionale des affaires religieuses de Kankan, à la demande du patriarche de Siguiri, Elhadj Dramane Magassouba. Il a été remplacé par Elhadj Haroune Doumbouya. Une décision que rejette le conseil des sages de la ville, dont Elhadj Moussa Doumbouya est le porte-parole.

« A la mort d’Elhadj Sory Magassouba, la ligue islamique et les imams de Siguiri avaient désigné Elhadj Issa Fofana pour être son successeur. Donc, nous les quatre clans réunis ici (Camarala, Amadoula, Traoréla et Kandela) restons derrière cette décision. L’autre décision (la destitution d’Elhadj Issa Fofana et son remplacement par Elhadj Moussa Doumbouya) ne vient pas de nous les sages. L’union des imams, nous soutenons votre démarche. Votre choix doit être respecté », a dit le porte-parole des sages de Siguiri.

A rappeler que l’Union des imams de Siguiri menace de manifester dans la rue demain, lundi 28 décembre 2020, pour exiger le rétablissement d’Elhadj Issa Fofana dans ses fonctions.

De Siguiri, Bérété Lancéï Condé pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Alpha Guineematin.com