Depuis l’apparition de la COVID-19 en Guinée, la région administrative de Labé est l’une des zones les plus touchées. Les dernières statistiques de la direction régionale de la santé font état de 08 morts et de plus de 80 malades hospitalisés actuellement dans les différents CT-EPI de la zone. Mais, ce vendredi, 05 mars 2021, le directeur régional de la santé de Labé, Dr Mamadou Houdy Bah, a annoncé que plus de 300 cas positifs ont été enregistrés dans cette région depuis le début du coronavirus dans notre pays, rapporte le correspondant de Guineematin.com à Labé.

Selon la première autorité sanitaire régionale de Labé, tous les CT-EPI de la région abritent déjà des malades de COVID-19. Mais, le plus grand nombre de malades se trouve au CT-EPI de la préfecture de Labé.

Dr Mamadou Houdy Bah, directeur régional de la santé de Labé

« Dans la région actuellement, nous avons cinq (05) CT-EPI qui sont fonctionnels. Au niveau du CT-EPI de Labé, il y a 59 hospitalisés dont les 07 ont été admis dans la journée de jeudi 04 Mars 2021. Nous avons 19 hospitalisés au CT-EPI de Mali ; Lélouma a 01 hospitalisé ; Tougué aussi a 01 hospitalisé ; et, Koubia a 02 hospitalisés. Depuis l’apparition de cette maladie, nous avons enregistré 08 cas de décès dus au COVID-19 dans la région administrative de Labé. Les 04 cas ont été enregistrés au CT-EPI de Labé, les 04 autres à Mali dont deux communautaires. Actuellement, on a dépassé les 300 cas positifs depuis le début de cette maladie », a indiqué Dr Mamadou Houdy Bah.

Pour freiner l’élan de propagation de la maladie dans cette région de la Moyenne Guinée, le directeur régional de la santé de Labé compte sur une campagne de « dépistage de masse » à partir de la semaine prochaine.

« Nous allons commencer très bientôt les dépistages de masse et on va commencer cette opération à partir de ce lundi. Nous allons commencer par les enseignants dans les différents établissements d’enseignements. On a déjà partagé l’information avec les différents directeurs préfectoraux de l’éducation (DPE) dans les cinq préfectures relevant de la région administrative de Labé et les directeurs préfectoraux de la santé (DPS), parce que ce sont eux qui vont coordonner et exécuter cette opération. Ils vont programmer ces enseignants pour qu’ils fassent le test. En ce qui concerne ce programme, la DRS et l’inspection régionale de l’éducation, nous allons les accompagner pour faciliter le déroulement du programme » a indiqué Dr Mamadou Houdy Bah.

A noter qu’en dépit des campagnes de sensibilisation, les populations de Labé foulent au sol encore les mesures barrières de prévention contre la COVID-19, notamment la distanciation sociale et le port de masque.

De Labé, Alpha Boubacar Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin