Équité : Aïcha Barry du PADES réclame « une femme à la tête de la Primature »

6 mars 2021 à 21 09 18 03183

Le parti des démocrates pour l’espoir (PADES) fait la promotion de la femme. La formation politique dirigée par Dr Ousmane Kaba a dédié son assemblée générale de ce samedi, 6 mars 2021, à la couche féminine à l’occasion de la célébration du mois de la femme. Et c’est Mme Aïcha Barry, la coordinatrice chargée de la Basse Côte, qui a présidé la rencontre, a constaté un reporter de Guineematin.com qui était sur place. Elle a mis l’occasion à profit pour inviter les femmes de Guinée à se lever et se battre pour le respect effectif de leurs droits.

Lire

Mémo du chef de file de l’opposition : « c’est une très grande déception », dit Bogola Haba

6 mars 2021 à 16 04 48 03483

Kéamou Bogola Haba

Comme annoncé précédemment, le chef de file de l’opposition a adressé un mémorandum contenant des propositions de sortie de crise au président Alpha Condé. Elhadj Mamadou Sylla a remis ce document au chef de l’Etat guinéen, à l’occasion de l’audience que ce dernier lui a accordée avec les membres de son cabinet le mardi 2 mars 2021.

Lire

CAN U20 : une finale (Ghana-Ouganda) qui rappelle une autre

6 mars 2021 à 12 12 27 03273

Le Ghana et l’Ouganda s’affrontent ce samedi, 6 mars 2021, en finale de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) U20. Cette rencontre est prévue à 20h00 GMT, au stade olympique de Nouakchott (Mauritanie). Favoris de la compétition, les Black Satellites devront se méfier sérieusement de la surprenante équipe ougandaise, qui a laminé la Tunisie (4-1) en demi-finale.

Lire

Incendie d’un centre de vaccination contre Ebola : « c’est un militaire qui en est l’instigateur » (SP de Gouécké)

6 mars 2021 à 11 11 57 03573

Ibrahima Koné, sous-préfet de Gouécké

On en sait un peu plus sur l’incendie des installations de vaccination contre Ebola survenu hier, vendredi 5 mars 2021, dans la sous-préfecture de Gouécké (N’Zérékoré), l’épicentre de la maladie. Joint au téléphone par le correspondant de Guineematin.com à N’Zérékoré, le sous-préfet de Gouécké, Ibrahima Koné, a donné des précisions sur cette situation. Selon lui, c’est un militaire en colère qui est l’instigateur de ces violences.

Lire

Déjà une semaine de prison pour avoir critiqué Alpha Condé ! Qui est Amadou Diouldé Diallo ?

6 mars 2021 à 9 09 06 03063

Amadou Diouldé Diallo, journaliste sportif et historien

Cela fait aujourd’hui une semaine, jour pour jour, depuis que le célèbre journaliste sportif et historien, Amadou Diouldé Diallo, a été arrêté à Conakry au moment où il faisait du sport près de son domicile. Conduit à la direction de la police judiciaire (DPJ) où il a été détenu pendant deux jours, notre doyen et confrère a été déféré à la Maison centrale de Conakry le lundi dernier, 1er mars 2021.

Lire

Fermeture des boîtes de nuit : la réaction du président des tenanciers de Guinée

6 mars 2021 à 8 08 48 03483

Dans un décret rendu public avant-hier, jeudi 04 mars 2021, le chef de l’Etat guinéen a fermé les lieux de spectacles, des discothèques et boites de nuit à Conakry et environs. Cette mesure vise à renforcer les directives sanitaires dans le cadre de la lutte contre la COVID-19 et la maladie hémorragique à virus Ebola. Mais, pour le président des tenanciers de Guinée, cette décision du président de la République est un véritable « coup de tonnerre » sur la tête des propriétaires de boites de nuits. N’Valy Sacko affirme que les tenanciers tirent le diable par la queue depuis l’apparition de la COVID-19 en Guinée ; et, cette mesure risque de faire couler d’exploitant de Night club, rapporte Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

Lire

Interdiction des cérémonies à Conakry : la mesure diversement appréciée par les citoyens

6 mars 2021 à 8 08 00 03003

Comme indiqué dans nos précédentes dépêches, le président Alpha Condé a rendu public avant-hier, jeudi 04 mars 2021, une mesure interdisant les activités publiques ou privées de regroupement de masse dans le grand Conakry. Egalement, le chef de l’Etat a fait part de l’interdiction des cérémonies de baptême, de mariage et de funérailles dans cette zone. Et, selon le pouvoir central, ces mesures visent à renforcer les directives sanitaires dans le cadre de la lutte conte la COVID-19 et la maladie hémorragique à virus Ebola en Guinée. Mais, dans la capitale guinéenne, ces mesures restrictives et très contraignantes sont diversement appréciées par les populations.

Lire