Sécurité routière : l’OBSERMU s’active contre l’instrumentalisation des taxi-motards

13 mars 2021 à 19 07 15 03153

 

L’Observatoire guinéen de la sécurité routière et de la mobilité urbaine (OBSERMU) s’emploie pour lutter contre l’instrumentalisation des conducteurs de taxis motos. C’est dans ce cadre que la structure a organisé un atelier de formation qui a pris fin ce samedi, 13 mars 2021, à la maison des jeunes de Kipé. Cette activité s’inscrit dans le cadre de la mise du « projet d’appui à la réduction de l’instrumentalisation et des violences politico-sociales des jeunes conducteurs de motos taxis ». Un projet initié par l’observatoire et mis en œuvre en collaboration avec le gouvernement guinéen et le Système des Nations Unies en Guinée, a appris Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

Lire

L’exemple rwandais nous instruit qu’il n’y a pas de fatalité ! Lamine Baldé « Parisien »

13 mars 2021 à 17 05 14 03143

Lamine Baldé « Parisien »

Tribune : Surnommé la Suisse ou encore le Singapour de l’Afrique, le succès économique fulgurant du Rwanda force d’autant plus l’admiration que le pays des mille collines était le théâtre du dernier génocide du XXe siècle. Si le génocide cambodgien évoque Pol Pot et l’Holocauste Hitler, le cas du Rwanda nous renvoie à une date tragique. Celle du 6 avril 1994 où l’on assista au massacre de 800.000 personnes, majoritairement des Tutsis, le tout en l’espace de 100 jours, sur un territoire d’une superficie de 26.338 km2. 

Lire

Détention d’opposants, cas du journaliste Amadou Diouldé : Kaly Diallo à Guineematin

13 mars 2021 à 14 02 48 03483

Mamadou Kaly Diallo de la Baïonnette intelligente » et de la Plateforme des jeunes leaders de l’axe pour la démocratie et le développement (PJDD)

Activiste de la société civile et chargé des relations entre le programme « Démocratie Sans Violence/la Baïonnette intelligente » et la Plateforme des jeunes leaders de l’axe pour la démocratie et le développement (PJDD), Mamadou Kaly Diallo, observe avec beaucoup d’attention la situation des droits de l’homme en Guinée. Un sujet qui lui tient à cœur et qu’il a longuement abordé dans un entretien accordé à Guineematin.com, ce vendredi 12 mars 2021. Il a donné son regard sur la situation des détenus politiques, l’emprisonnement du journaliste Amadou Diouldé Diallo ou encore la situation des relations civilo-militaires en Guinée.

Lire

Risque d’effondrement de maisons à Mandiana : une rencontre prévue entre la Guinée et le Mali

13 mars 2021 à 11 11 53 03533

Le village de Sidikila

Le gouvernement prend à bras le corps la situation du prévaut à Sidikila, un district relevant de la sous-préfecture de Balandougouba, préfecture de Mandiana. Les habitants de cette localité frontalière du Mali sont confrontés à un gros risque d’effondrement de leurs maisons. Une situation qui serait due à l’exploitation de l’or à base de dynamites sur le territoire malien. Une rencontre est prévue dans les prochains jours entre les autorités guinéennes et celles maliennes autour de cette situation, a appris Guineematin.com à travers son correspondant basé à Kankan.

Lire

Incarcération du Doyen Amadou Djouldé DIALLO : associations de presse et journalistes bougez-vous…

13 mars 2021 à 11 11 42 03423

Doyen Amadou Diouldé Diallo, journaliste et historien

Opinion d’un jeune journaliste : La quatrième République s’annonce comme un cimetière pour la liberté d’expression en Guinée. Si « Gouverner Autrement » veut dire faire appliquer une loi à la place d’une autre, c’est le comble de l’ignominie. Le régime Condé très hostile à toutes les voix discordantes a franchi le Rubicon en mettant en prison le vaillant journaliste Amadou Djouldé DIALLO.

Lire

Biro Soumah du PPC tranche : « il n’y a pas de chef de file de l’opposition en Guinée »

13 mars 2021 à 9 09 54 03543

Aboubacar Biro Soumah, président du PPC

Alors que Mamadou Sylla multiplie les rencontres depuis qu’il a été déclaré officiellement chef de file de l’opposition guinéenne, le débat se poursuit au sein de la classe politique et de la société civile autour de sa légitimité. Le président du PPC (Parti pour le Progrès et le Changement) s’est prononcé sur cette question dans un entretien qu’il a accordé à Guineematin.com cette semaine. Aboubacar Bio Soumah a laissé entendre qu’il n’y a pas pour le moment, un chef de file de l’opposition en Guinée.

Lire

Belgique : un Guinéen condamné à 18 ans pour avoir tué et enterré son épouse dans son jardin

13 mars 2021 à 9 09 04 03043

Oumar Baldé et son épouse Oumou Diallo

La cour d’assises de Liège a condamné vendredi Oumar Baldé, un Liégeois âgé de 41 ans, à une peine de 18 ans d’emprisonnement pour avoir commis le meurtre de son épouse. Oumou Diallo, âgée de 26 ans, avait été tuée de nombreux coups de couteau la nuit du 30 au 31 janvier 2018 et enterrée dans le jardin de l’habitation du couple à Wandre.

Lire