Remise des clés de la maison de la presse : le président de l’AGEPI salue « un grand pas vers la terre promise »

Comme annoncé précédemment, les professionnels des médias en Guinée ont bénéficié ce mardi, 15 février 2022, d’une nouvelle maison de la presse. Et, l’octroi provisoire de ce bâtiment haut de gamme par les autorités de la transition a été vivement salué par le monde la presse nationale.

Selon le président d’Agence guinéenne des Éditeurs de la Presse Indépendante (AGEPI), Alpha Abdoulaye Diallo, une mise à disposition de ce bâtiment R+1 est un grand pas dans la bonne direction. Car, c’est une première de l’histoire que les autorités octroient une maison commune aux professionnels de médias.

« Si l’on fait un flash-back au niveau de la Guinée, depuis Liberté, Bambou, Radio Banane, il n’y a jamais eu de maison dédiée spécialement à la presse en Guinée. Donc, c’est une journée inoubliable ; et, pour dire vrai, c’est une date historique pour la presse guinéenne dans son ensemble. C’est une journée de joie ; mais, qui ne nous fait pas oublier tous ceux qui se sont battus pour l’avènement d’une presse libre dans ce pays. Et, c’est aussi une journée qui nous permet de rester débout avec notre plume, avec notre micro, notre caméra, pour dire vive la presse guinéenne, vive la presse critique et responsable, vive la démocratie », a dit Alpha Abdoulaye Diallo.

Pour le président de l’AGEPI, l’obtention de cette maison de la presse (ne serait-ce que de façon provisoire) constitue un pas vers la concrétisation des promesses du Président de la Transition.

« C’est un grand pas, parce qu’il aurait dû attendre que le chantier de la maison de la presse qui fait partie des chantiers de la Transition soit réalisé et que la cérémonie officielle de l’inauguration de la maison ait lieu pour permettre à la presse guinéenne de s’installer confortablement pour mieux jouer son rôle pour la réussite de cette Transition. Mais, s’il nous a accordés un bâtiment de manière provisoire, c’est dire qu’il est conscient que sans cette presse qui met la pression sur lui et sur son équipe, il n’y aura pas de Transition réussie. Et, c’est aussi dire que les nouvelles autorités ont conscience du rôle de la presse dans une démocratie, même si nous sommes dans un régime d’exception. Ils (les militaires : ndlr) sont conscients qu’avec l’accompagnement responsable de la presse, nous allons parvenir à la terre promise qui n’est autre que le jour où il (Mamadi Doumbouya ; ndlr) va remettre les clés de la présidence de la République à un Président issu des urnes après une élection inclusive, transparente et acceptée par tous les participants », a expliqué Alpha Abdoulaye Diallo.

Enfin, le président de l’AGEPI a laissé entendre que le défi reste l’équipement de cette maison de la presse, mais également de l’ensemble des rédactions du pays.

« Les médias guinéens ont besoin d’être rééquipés, parce qu’on a un matériel et des mobiliers qu’il faut renouveler pour nous permettre de travailler de façon aisée. Nous comptons encore sur la magnanimité des autorités de la transition, parce que nous avons besoin, chaque jour et à tout moment, de travailler. Et, pour travailler, il faut avoir les moyens », a dit ce journaliste.

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS