Kankan : une fillette de 9 ans victime d’attouchements, le présumé auteur aux arrêts

Les faits remontent au 24 mai 2022. Une fillette de neuf ans aurait subi des attouchements sexuels dans la commune urbaine de Kankan. Le présumé auteur des faits, Badiko Diakité, marié et père de deux filles, a fini par reconnaître les faits. Il a été mis aux arrêts, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Selon les explications de Badiko Diakité, la fillette l’a trouvé dans son véhicule de service avec sa jeune sœur dans la journée du 24 mai aux environs de 15 heures. C’est là qu’il est passé à l’acte.

« Elles ont l’habitude de venir me trouver dans mon véhicule chaque fois. Mais ce jour-là, elles sont venues me réveiller pendant que je dormais dans mon véhicule. Nous avons commencé à jouer. Entre-temps, elle s’est assise sur mes pieds. Je l’ai d’abord serré dans mes bras, ensuite j’ai glissé ma main dans son collant et commencer à caresser son sexe. Peu après, comme il menaçait de pleuvoir, je lui ai dit de rentrer à la maison. Je lui ai donné l’argent pour acheter les boulettes chez une dame qui était juste à côté. Quand elles sont parties, cette dernière a refusé de leur revendre les boulettes en leur disant que tout ce que vous avez fait dans le véhicule, j’ai tout vu. Les enfants sont revenus vers moi, frustrés. Ils m’ont expliqué cela. Je suis moi-même allé à côté de la dame, elle m’a dit la même chose. C’est après deux semaines maintenant qu’ils m’ont arrêté », a expliqué l’homme de 37 ans.

Le chef de l’antenne régionale de l’Office de protection du genre de l’enfance et des mœurs (OPROGEM) à Kankan, interrogé par le correspondant local de Guineematin.com, est revenu sur ce qui s’est passé. « C’est ce matin qu’ils sont venus avec une fille de 9 ans qui a été touchée sexuellement. On me dit que c’est le jeune frère de son papa qui est l’auteur. Donc, pour ne pas que le jeune se rende compte que la police est saisie du dossier, nous avons monté un scénario pour pouvoir l’arrêter. Donc, nous avons dit à la fille de l’appeler pour dire qu’il y a quelqu’un qui voulait de l’eau au carrefour de l’Université. Comme il y a beaucoup de policiers là-bas, je les ai informés de l’arrêter dès qu’il sera sur les lieux, et c’est ce qui fut fait. Au bureau, je l’ai interrogé sur les faits. Au début, il a nié. Mais après, il a reconnu les faits. Il dit qu’il n’a pas touché la fille sexuellement, mais qu’il a mis sa main dans sa culotte. D’abord, c’est la fille que j’ai reçu en premier, et elle a affirmé que son papa, puisque c’est comme ça elle l’appelle, l’a fait asseoir sur ses pieds et a mis sa main dans son collant. Il sera mis à la disposition de la justice comme tous les autres qu’on reçoit ici », a dit le Commandant Saladine Diallo.

Le présumé auteur de l’attouchement est en détention à la sûreté urbaine de Kankan en attendant son transfert devant les autorités judiciaires.

De Kankan, Souleymane Kato Camara pour Guineematin.com

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS