Assemblée nationale : Damaro Camara, Louncény Camara… accusés d’avoir détourné 15 milliards de francs

Au cours d’une conférence de presse animée ce vendredi, 15 juillet 2022, le parquet de la CRIEF (Cour de répression des infractions économiques et financières) a révélé ce qu’il reproche à l’ancien président de l’Assemblée nationale et plusieurs de ses collaborateurs.

Selon Maurice Onivogui, substitut du procureur spécial près la CRIEF, Amadou Damaro Camara est poursuivi avec Louncény Camara, Michel Kamano, Zénab Camara, Abdoulaye Bernard Keïta et un chinois surnommé Kim, pour détournement de deniers publics portant sur une somme de 15 milliards de francs guinéens, corruption et enrichissement illicite.

« Amadou Damaroro Camara et Louncény Camara ont nié les faits à eux reprochés devant les officiers enquêteurs de la gendarmerie. Le 27 avril 2022, la chambre de l’instruction (de la CRIEF) qui est saisie de cette affaire, a procédé à leur interrogatoire de première comparution suivie de leur inculpation pour les faits à leur charge. Les deux, Amadou Damaro Camara et Louncény Camara, ont été ainsi placés en détention provisoire suivant l’ordonnance du 27 avril 2022. Les autres, Michel Kamano, Zénab Camara, Kim et Abdoulaye Bernard Keïta ont été placés sous contrôle judiciaire avec une série d’obligations », a indiqué Maurice Onivogui.

Mamadou Bhoye Laafa et Djaziratou Sow pour Guineematin.com

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS