Tribune : « FNDC, ne mélangez pas les pédales »

23 novembre 2020 à 11 11 16 111611

Le FNDC est né d’une volonté commune d’hommes politiques, de membres de la société civile et des citoyens partageant les mêmes valeurs démocratiques, lesquelles se sont entendues sur l’impossible troisième mandat de Alpha Condé. 

Lire

Badra Koné persiste : « il n’y a qu’une seule NGP en Guinée, et j’en suis le président »

23 novembre 2020 à 10 10 48 114811

Badra Koné, président du mouvement « la Nouvelle Génération Politique » (NGP)

Resté silencieux depuis depuis son « éviction » à la tête de la Nouvelle Génération Politique (NGP) par certains responsables de ce mouvement politique, Badra Koné est sorti du bois pour répondre à ses adversaires. Ce dimanche 22 novembre 2020, le camp du vice maire de la commune de Matam a organisé un congrès extraordinaire au cours duquel il a annoncé l’exclusion des frondeurs. Ces 9 membres du bureau exécutif de la NGP ont été remplacés à leurs postes, a constaté un reporter de Guineematin.com qui était sur place.

Lire

Labé : le secrétaire fédéral de l’UFDG dans le collimateur de la jeunesse du parti

23 novembre 2020 à 10 10 41 114111

Mamadou Bachir Koula Diallo, secrétaire fédéral de l’UFDG à Labé


Le secrétaire fédéral de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) de Labé, Mamadou Bachir Koula Diallo est confronté à une contestation interne liée aux préparatifs de la prochaine manifestation de l’UFDG et de l’ANAD prévue pour le mercredi, 25 novembre 2020, rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

Lire

Interdiction des manifestations : le FNDC dénonce une décision « absurde et ridicule »

23 novembre 2020 à 10 10 12 111211

Comme indiqué dans une de nos précédentes dépêches, le gouvernement guinéen a interdit les manifestations publiques au lendemain d’une élection présidentielle très contestée. Ce que les opposants au troisième mandat rejettent, rappelant le droit au peuple de Guinée de désobéir cette décision du gouvernement que le FNDC accuse le régime Alpha Condé d’utiliser la Covid19 comme un instrument politique contre les opposants au projet de 3ème mandat.

Ci-dessus le communiqué du FNDC de ce lundi 23 novembre 2020

Front National pour la Défense de la Constitution

COMMUNIQUE N°152

Ce dimanche 22 novembre, le Gouvernement Guinéen s’est fendu d’un communiqué anachronique et liberticide visant à formaliser l’interdiction des manifestations sociales et politiques dans tout le pays.

Le FNDC rappelle que depuis le mois de mars 2020, tous ses appels à manifester ont été systématiquement interdits par les autorités communales sur injonction du Ministère en charge de l’administration du territoire. Cette décision illégale du gouvernement Guinéen ne surprend guère le peuple de Guinée qui a le droit de désobéir à toutes les décisions de ce clan d’oppresseurs.

Le FNDC dénonce cette décision absurde et ridicule du gouvernement guinéen, quand on sait que la crise sanitaire que notre pays peine à endiguer a été provoquée et entretenue par ce clan qui s’est servi de la COVID-19 comme un instrument politique contre les opposants au projet de 3ème mandat.

Malgré les nombreuses dénonciations et interpellations de la communauté nationale et internationale, et des organisations de défense des droits de l’Homme, le Gouvernement continue de profiter de cette pandémie pour tuer, kidnapper et emprisonner des leaders et militants du FNDC. Aujourd’hui, plus de 400 militants et sympathisants du FNDC sont illégalement emprisonnés au mépris de toute procédure légale.

Le Gouvernement irresponsable et sanguinaire d’Alpha Condé a violé toutes les mesures d’urgence sanitaire et de distanciation sociale en drainant les masses humaines lors des meetings ou rassemblements politiques, tandis que les citoyens opposés au projet de troisième mandat étaient sauvagement tués et emprisonnés au nom de la COVID-19 lors des rassemblements pacifiques.

Le FNDC ne saurait obéir à cette interdiction illégale et travaille déjà sur un schéma adapté au contexte de répression, d’abus de pouvoir et de totalitarisme.

Le FNDC réaffirme son soutien à tous les prisonniers politiques et exige leur libération immédiate.

Ensemble unis et solidaires, nous vaincrons!

Conakry, le 23 novembre 2020.

La coordination nationale du FNDC

Lire

Manifestation de rue : le gouvernement barre la route au camp Cellou Dalein

23 novembre 2020 à 9 09 25 112511

À la veille de la manifestation appelée par l’UFDG et l’ANAD, le 25 novembre 2020, les autorités guinéennes prennent des dispositions pour barrer la route aux opposants. Dans un communiqué publié dimanche soir, 22 novembre, le gouvernement a annoncé la suspension de toutes les manifestations de masse dans le pays. Les autorités invoquent la pandémie du coronavirus pour justifier cette décision.

Lire

Lutte contre la Covid-19 : trois médecins de la compagnie RUSAL récompensés par la structure Katala 224

22 novembre 2020 à 19 07 15 111511

La pandémie du coronavirus qui frappe la Guinée depuis mars 2020 est en phase d’être vaincue. La réduction drastique du nombre de contaminations dans le pays est le résultat des efforts conjugués du gouvernement et des partenaires au développement, dont la société RUSAL, à travers le CREMS de Kindia. Les efforts du personnel de ce Centre de Recherche en Epidémiologie, Microbiologie et Soins Médicaux, financé par le géant russe, commencent à être récompensés. Trois d’entre eux ont reçu des prix à l’occasion d’une cérémonie organisée par la structure Katala 224, ce samedi 21 novembre 2020, à Conakry, a constaté Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Lire

Elections couplées au Burkina : les observateurs de la CEDEAO déconseillent la méthode Cellou Dalein

22 novembre 2020 à 18 06 25 112511

Kabinet Komara, ancien Premier ministre guinéen sous la junte militaire du capitaine Moussa Dadis Camara

Plus de 6 millions d’électeurs burkinabè se rendent aux urnes ce dimanche pour élire le futur président du Faso et les 127 députés de l’Assemblée nationale. Pour ce double scrutin, plus de 10 000 observateurs nationaux et internationaux ont été accrédités. Au nombre de ces observateurs, ceux de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). Cette mission est conduite par Kabinet Komara, ancien Premier ministre guinéen sous la junte militaire du capitaine Moussa Dadis Camara. Aux différents candidats en lice, cette mission demande de s’abstenir de se donner vainqueur du scrutin à la place des institutions habilitées, rapporte l’envoyé spécial de Guineemmatin.com à Ouagadougou.

Lire

Elections Burkina Faso 2020 : « il n’y aura pas de vengeance, ni de chasse aux sorcières » assure Eddie Komboïgo, candidat du CDP

22 novembre 2020 à 18 06 19 111911

Eddie Komboïgo, candidat du congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) s’acquittant de son devoir civique

Le candidat du parti du congrès pour la démocratie et le changement (CDP), fondé par l’ex président du Burkina Faso, Blaise Compaoré, a voté dans le bureau de vote N°3 de l’école primaire Bogodogo Est, dans le quartier Zogona de Ouagadougou, Komboïgo Wend-Venem Eddie Constance Hyacinthe, a appelé les Burkinabè à aller voter. Il a aussi émis des craintes sur des supposés cas de fraudes dans certaines localités du pays, lesquels pourraient entacher la sincérité des résultats, rapporte l’envoyé spécial de Guineematin.com à Ouagadougou.

Lire

Pita : Elhadj Ousmane Bah pleure son grand frère Elhadj Kaly Bah, le maire de Gongoré

22 novembre 2020 à 17 05 37 113711

Elhadj Mamadou Kaly Bah, maire de la commune rurale de Gongoré, issu des rangs de l’UPR, est décédé le lundi 2 novembre 2020, à son domicile d’une courte maladie. N’ayant pas pu faire le déplacement à cause des évènements post-électoraux, le Président de l’UPR, Elhadj Ousmane Bah, est venu présenter ses condoléances à la famille du défunt, ce dimanche, 22 novembre 2020.

Lire

Elections au Burkina Faso : Zéphirin Diabré dénonce les conditions de vote et appelle les citoyens à participer aux dépouillements

22 novembre 2020 à 16 04 41 114111

Zéphirin Diabré, président du parti Union pour le Progrès et le Changement (UPC)

Le chef de fil de l’opposition burkianbè, Zéphirin Diabré, président du parti Union pour le Progrès et le Changement (UPC) a voté à la zone du bois Ecole primaire ce dimanche, 22 novembre 2020. Après cet acte civique, le candidat malheureux de la présidentielle de 2015 a d’abord fustigé les conditions d’organisation de ces élections couplées (présidentielle et législatives), avant d’appeler ses concitoyens à revenir participer aux opérations de dépouillement, rapporte l’envoyé spécial de Guineematin.com à Ouagadougou.

Lire

Burkina Faso : le CDP veut le retour de Blaise Compaoré, mais rejette l’idée d’un procès de l’ancien président

22 novembre 2020 à 12 12 43 114311

Salifou Sawadogo, 2ème vice président du Congrès pour la Démocratie et le Progrès (CDP)

Au Burkina Faso, les électeurs sont appelés aux urnes ce dimanche, 22 novembre 2020, pour élire le futur président de la République et les 127 députés à l’Assemblée nationale. Deux sujets ont dominé la campagne électorale, qui s’est achevée vendredi dernier. Il s’agit de l’insécurité grandissante dans le nord du pays et le retour de Blaise Compaoré, qui vit en exil en Côte d’Ivoire.

Lire

Élections au Burkina Faso 2020 : « j’appelle les Burkinabè à ne pas faire preuve de paresse » (Rock Mark Kaboré)

22 novembre 2020 à 11 11 34 113411

Rock Mark Christian Kaboré, candidat du MPP

C’est à 8 heures que le président burkinabè sortant et candidat à sa propre succession, Rock Mark Christian Kaboré, s’est acquitté de son vote au quartier Patte d’Oie. Après être sorti du bureau de vote, celui qui souhaite le suffrage universel des Burkinabès pour un second mandat a appelé ses compatriotes à ne pas faire preuve de paresse.

Lire

Crise politique en Guinée : « Alpha Condé est en fin de règne » (UDRG-Paris)

22 novembre 2020 à 8 08 42 114211

Thierno Chérif Diallo, secrétaire général de la section UDRG à Paris

Pour Thierno Chérif Diallo, secrétaire général de la section de l’Union des Démocrates pour la Renaissance de la Guinée (UDRG) à Paris, la violence d’Etat constatée actuellement en Guinée est un signe d’une fin de règne. L’opposant estime que le régime Alpha Condé est en perte de vitesse et que c’est pourquoi il bascule de plus en plus dans l’autoritarisme. Il l’a dit au cours d’un entretien qu’il a accordé à Guineematin.com hier, samedi 21 novembre 2020. Notre interlocuteur en a profité également pour expliquer les raisons qui l’ont amené à s’engager aux côtés de Bah Oury pour mener le combat politique.

Lire

Télimélé : l’Honorable Dian Barry rejoint sa dernière demeure avec tous les honneurs

22 novembre 2020 à 0 12 24 112411

Devant une foule compacte de parents, amis et collaborateurs, le député Mamadou Dian Barry, décédé le mercredi dernier, 18 novembre 2020, à Conakry, a rejoint sa dernière demeure hier, vendredi, dans son village natal de Nyigué (Sogoroya)dans la Commune rurale de Saré Kaly, située à près de 15 km au Nord-Est de la commune urbaine de Télimélé, a constaté Guineematin.com, à travers son envoyé spécial.

Lire

Biro Soumah interpelle la France, l’UE et les Etats-Unis : « il faut sanctionner Alpha Condé et son gouvernement »

21 novembre 2020 à 21 09 50 115011

C’est avec une grande joie que le Parti pour le Progrès et le Changement (PPC) a accueilli la sortie d’Emmanuel Macron, qui s’est exprimé dans les colonnes de Journal Afrique sur la situation en Guinée. Une situation que le président français qualifie de grave, déplorant la décision de son homologue guinéen de changer la constitution pour s’accrocher au pouvoir.

Lire

Guinée : Francis Haba (UGDD) demande à la France d’aider à « freiner la folie oppressive et meurtrière du régime Condé »

21 novembre 2020 à 16 04 02 110211

Pépé Francis HABA, président du parti Union Guinéenne pour la Démocratie et le Développement (UGDD)

La sortie d’Emmanuel Macron sur la situation en Guinée suscite une vague de réactions au sein de la classe politique guinéenne. Dans un entretien qu’il a accordé à Guineematin.com, ce samedi 21 novembre 2020, le président de l’Union Guinéenne pour la Démocratie et le Développement (UGDD) a salué la prise de position du président français, qui a exprimé son opposition au troisième mandat de son homologue guinéen.

Lire

Crise politique en Guinée : le GOHA salue la position du président Emmanuel Macron

21 novembre 2020 à 15 03 42 114211

Chérif Mohamed Abdallah, président du groupe organisé des hommes d’affaires (GOHA)

Le Président Emmanuel Macron admet qu’Alpha Condé a organisé le changement de Constitution dans le seul but de se maintenir au pouvoir. À travers lui, son pays reconnaît la gravité de la situation en Guinée. En tant que président du groupe organisé des hommes d’affaires (GOHA), en tant que membre du front national pour la défense de la constitution (FNDC), en tant que membre de l’alliance nationale pour l’alternance démocratique (ANAD), je salue cette position du président français.

Lire

Macron contre le 3ème mandat d’Alpha Condé : « c’est un plus dans le combat que nous menons » (Jacques Gbonimy)

21 novembre 2020 à 15 03 22 112211

Jacques Gbonimy, président de l’UPG

Les réactions se multiplient au sein de la classe politique guinéenne, suite à l’interview du président français publiée hier, vendredi 20 novembre 2020, par Jeune Afrique. Une sortie médiatique dans laquelle Emmanuel Macron a exprimé son opposition à la décision de son homologue guinéen de changer la constitution pour se maintenir au pouvoir.

Lire