Comme annoncé dans l’une de nos précédentes publications, les opposants au régime d’Alpha Condé ont annoncé dans la soirée d’hier lundi, 30 avril 2018, la reprise des manifestations de rue dès la semaine prochaine. Cette décision fait suite à l’échec des négociations pour la restitution des voix qui lui ont été « volées » par les CACV lors des élections locales du 04 février dernier.

Joint au téléphone ce mardi 1er mai 2018, le secrétaire administratif du RPG Arc-en-ciel, Lansana Komara, s’est dit surpris de cette décision. « Nous sommes surpris de cette décision parce que nous sommes en train de travailler avec eux au sein du comité de suivi. Même hier lundi, 30 avril 2018, on était avec leurs représentants au sein du comité. Nous avons travaillé ensemble », a-t-il rappelé.

Ce responsable du parti au pouvoir appelle ses collègues de l’opposition à plus de responsabilité. « Je crois qu’il faut, quand même, avoir une certaine responsabilité », a-t-il insisté tout en souhaitant voir ses « amis » revenir à de meilleurs sentiments pour pouvoir faire avancer le pays. « De toutes les façons, nous souhaitons qu’ils reviennent à de meilleurs sentiments pour nous permettre d’aller de l’avant », espère-t-il.

Cellou Dalein Diallo et ses pairs avaient donné une semaine au comité de suivi de l’accord politique du 12 octobre 2016, pour aller dans le sens de la satisfaction de leur revendication relative à la restitution de leurs suffrages qui ont été annulés par les présidents des commissions administratives de centralisation des votes.

Justement, ce délai a expiré hier après la tenue de la 22ème  session du comité de suivi sans qu’aucune avancée ne soit obtenue au sujet du contentieux électoral. C’est pourquoi, ils ont décidé de passer à la vitesse supérieure en mettant leur menace en exécution.

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin