Comité de suivi de l’accord politique : les victimes marginalisées

6 avril 2018 à 18 06 29 04294

Il n’est un secret pour personne que les manifestations politiques organisées à Conakry depuis 2012, ont entraîné des conséquences énormes. En plus des 94 morts, des blessés dont certains sont aujourd’hui handicapés, 1568 opérateurs économiques ont été victimes de pillages de leurs commerces pour près de 219 milliards de francs de pertes subies.

Lire

Siguiri : une nouvelle famille victime d’incendie

6 avril 2018 à 18 06 01 04014

Décidément, les incendies se font à tour de rôle dans la ville de Siguiri. Une nouvelle famille a fait les frais d’un incendie d’origine électrique ce vendredi, 06 avril 2018. Le feu a ravagé un bâtiment de trois chambres et son contenu, a constaté le correspondant de Guineematin.com à Siguiri.

Lire

Condamnation du préfet de Labé : deux magistrats convoqués à Conakry par le ministre de la Justice

6 avril 2018 à 17 05 37 04374

Elhadj Safioulaye Bah, préfet de Labé

Une semaine après la condamnation du préfet de Labé, Elhadj Safioulahi Bah, le président du Tribunal de Première Instance, Koli Kémo Camara et le procureur de la République près de cette juridiction, Zézé Béavogui sont actuellement à Conakry où ils sont convoqués, dit-on, par le ministre de la Justice, Garde des Sceaux, Maître Cheick Sacko, a appris un correspondant de Guineematin.com dans la préfecture.

Lire

Société : la CNTG à l’heure de l’analyse des défis qui assaillent le mandat en cours

6 avril 2018 à 17 05 18 04184

La Confédération Nationale des Travailleurs de Guinée (CNTG) a débuté les travaux de son conseil confédéral ce vendredi 06 avril 2018. Pendant deux jours, les représentants du bureau confédéral, des fédérations syndicales professionnelles, des unions locales, des unions communales et régionales vont procéder à l’analyse du bilan du mandat en cours.

Lire

Reprise du dialogue politique : les acteurs, entre satisfaction et optimisme

6 avril 2018 à 17 05 07 04074

Le comité de suivi de la mise en œuvre de l’accord politique du 12 octobre 2016, a repris ses travaux ce vendredi, 06 avril 2018 à Conakry. Cette session, la vingtième depuis la mise en place de ce comité, a réuni autour du ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation, Bouréma Condé, des acteurs politiques venus de la mouvance présidentielle, de l’opposition républicaine et de l’UFR.

Lire

Annulation de certains résultats des élections locales : Ousmane Gaoual dénonce une violation de la loi

6 avril 2018 à 16 04 06 04064

Hon. Ousmane Gaoual Diallo

L’annulation de plusieurs procès-verbaux de bureaux de vote lors des élections locales du 04 février 2018 continue d’alimenter les débats à Conakry. Alors que le comité de suivi qui est censé trouver une solution à ce problème entame ses travaux ce vendredi, 06 mars 2018, le député Ousmane Gaoual Diallo sort pour préciser que cette annulation partielle des résultats est une violation flagrante de la loi électorale.

Lire

Mis au point par la Russie, le vaccin Gam-Evak Combi contre Ebola administré au millième volontaire

6 avril 2018 à 15 03 02 04024

Dans le cadre de la poursuite de ses efforts dans la lutte contre Ebola, la société Rusal a organisé hier, jeudi 5 avril 2018, la cérémonie de vaccination du millième volontaire. Seydouba Sylla, jeune commerçant de son état, a reçu le vaccin russe Gam-Evak Combi contre Ebola au Centre de Recherche en Epidémiologie, Microbiologie et de Soins Médicaux (CREMS) construit par Rusal dans la province de Kindia.

Lire

Guinée : Béa Diallo veut aider plusieurs communes à travers le jumelage

6 avril 2018 à 11 11 15 04154

Lansana Béa Diallo

Le député belge d’origine guinéenne, Lansana Béa Diallo, est arrivé hier, jeudi 05 avril 2018, à Conakry, dans le cadre de son programme de jumelage des communes de Guinée et de Belgique. Il est venu avec un premier projet de coopération entre les communes de Bruxelles (en Belgique) et de Mali (en moyenne Guinée), a appris Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Lire

Université de Labé : 40 millions offerts au syndicat par le Rectorat derrière la crise ?

6 avril 2018 à 11 11 04 04044

L’horizon commence à s’éclaircir à l’Université Hafia où une histoire de 40 millions de francs guinéens offerts par le Rectorat comme assistance sociale aux travailleurs semble être derrière cette crise qui mine, depuis quelques semaines, le bon fonctionnement de l’Union du Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée (SLECG) au sein de cette institution d’enseignement supérieur public située à quelques 22 km au Sud du chef-lieu de la préfecture de Labé, rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

Lire

Recrutement d’un expert-comptable et d’un assistant comptable : voici l’Appel à candidature

6 avril 2018 à 10 10 31 04314

MINISTÈRE DE LA SANTE

COORDINATION NATIONALE DU PEV/SSP

APPEL A CANDIDATURE POUR LE RECRUTEMENT D’UN EXPERT- COMPTABLE ET D’UN ASSISTANT COMPTABLE 

Titre du poste: UN EXPERT- COMPTABLE ET UN ASSISTANT COMPTABLE  

Catégorie : Cadre Professionnel

Lieu d’affectation : Conakry

Supervision : Responsable Financier du PEV/SSP

Poste financé par : RSS2/GAVI

Période : 1er mai 2018 au 30 avril 2019

  1. CONTEXTE

Lire

Recrutement de 21 points focaux PEV pour des Districts Sanitaires : voici l’Appel à candidature

6 avril 2018 à 10 10 18 04184

MINISTÈRE DE LA SANTE  

COORDINATION NATIONALE DU PEV/SSP

APPEL A CANDIDATURE POUR LE RECRUTEMENT DE 21 POINTS FOCAUX PEV POUR DES DISTRICTS SANITAIRES

Titre du poste: 21 points focaux PEV pour des Districts Sanitaires

Catégorie : Cadre Professionnel

Lieu d’affectation : 21 Districts sanitaires

Supervision : MCM des DS, puis le DPS et ensuite le Chef de section Immunisation de la Coordination nationale du PEV/SSP pour le niveau central.

Poste financé par : RSS2/GAVI

Période : 1er mai 2018 au 30 avril 2019

  1. Contexte

Le PEV est aujourd’hui confronté à de nombreuses difficultés dans les districts sanitaires dont il a la charge. Parmi elles, il y a l’absence de personnel suffisant et qualifié en vaccination pratique, la faible adhésion de la population à la vaccination de routine, l’écart entre les données d’enquête et les données administratives, le retard dans l’investigation des cas suspects de maladies évitables par la vaccination et l’absence de gestion efficace des vaccins.

Ainsi, l’enquête MICS effectuée en 2016 a révélé que seulement 26% des enfants de moins de 2 ans étaient complètement vaccinés. Le défi à relever par la Guinée est donc l’immunisation complète des enfants guinéens à travers un PEV performant et résilient. C’est dans ce contexte que Gavi a approuvé en août 2016 un projet de renforcement du système de santé et du PEV en Guinée (RSS2/PEV). Le recrutement, la formation et l’affectation des points focaux dans les 21 districts sanitaires s’intègrent dans cette optique en vue d’améliorer les performances du PEV.

Les 21 districts sanitaires à faible performance (couverture vaccinale, surveillance, …) concernés par l’appui sont : Kankan, Mandiana, Kouroussa, Kérouané, Siguiri, Forécariah, Dubréka, Télimelé, Gaoual, Matoto, Ratoma, Pita, Labé, Dabola, Dinguiraye, Faranah, Kissidougou, Guéckédou, Macenta, Lola et Yomou.

La présence de ces points focaux devrait contribuer à augmenter de 53% en 2015 à au moins 80% d’ici fin 2021 la proportion des enfants complètement vaccinés dans les 21 districts sanitaires cibles.

  1. Objectifs de la mission des points focaux

L’affectation des points focaux a pour objectif  de :

  • Contribuer au renforcement de la vaccination de routine dans son ensemble,
  • Contribuer à l’organisation des AVS de qualité (polio, tétanos, rougeole, …),
  • Aider à l’amélioration de la surveillance des maladies cibles du PEV,
  • Appuyer l’élaboration du PAO basé sur l’analyse de l’équité dans les districts sanitaires,
  • Contribuer à la préparation et à la mise en œuvre de toutes les activités du district.
  • Description du poste

Le point focal PEV est recruté par le PEV (contrat avec le PEV) dans le cadre de la deuxième phase du plan de relance du système de santé. Il doit contribuer à la bonne marche de la vaccination de routine. Autrement dit, il doit veiller à une bonne prestation des services de vaccination, contribuer activement à l’adoption des comportements souhaités pour la vaccination, faire parvenir au PEV des données de qualité, rapporter immédiatement au PEV tous les cas suspects de maladie évitables par la vaccination et contribuer aux activités de vaccination supplémentaires.

Le point focal PEV est sous la supervision du Directeur Préfectoral de la Santé du district dont il relève.

  1. Activités du point Focal PEV

  2. Coordination et planification

  • Appuyer l’élaboration d’un PAO basé sur l’équité au niveau du district sanitaire et des centres de santé avec l’implication de tous les acteurs locaux,
  • Appuyer la mise en œuvre du RSS2 au niveau du district sanitaire et des CS.
  1. Activités de vaccination de routine

  • Prestation des services de vaccination
  • Appuyer l’organisation des services de vaccination,
  • Veiller à la sécurité des injections,
  • Appuyer la mise en œuvre de l’approche Atteindre Chaque Enfant (ACE) en se basant sur l’équité.
  • Vaccin, chaîne de froid et logistique
  • Appuyer le district et les CS dans l’estimation des besoins en vaccins et matériel de vaccination,
  • S’assurer de la bonne gestion des vaccins et autres intrants,
  • S’assurer de la bonne gestion de la chaine de froid,
  • S’assurer de la disponibilité des outils de gestion.
  1. Surveillance

Surveillance des maladies cibles du PEV

  • Veiller à l’investigation de tous les cas suspects de maladies cibles du PEV,
  • Veiller à l’acheminement des échantillons au niveau central,
  • Veiller à la transmission des rapports d’investigation et de riposte à la région et au niveau central,
  • Appuyer les visites de site par niveau de priorité en fonction des normes.

Surveillance des MAPI

  • Veiller à la notification et à l’investigation de tous les cas de MAPI
  • Mener des enquêtes sur les cas de MAPI graves
  • Veiller à la transmission des fiches d’investigation et des rapports d’enquête à la région et au niveau central,
  • Appuyer la collecte des données et l’élaboration du rapport trimestriel.
  1. Suivi, évaluation et gestion des données

  • Assurer la supervision formative dans les postes de santé et les CS,
  • S’assurer que le personnel utilise adéquatement tous les outils (registre de vaccination, feuille de pointage, feuille de température, carnet de vaccination, …) au niveau du CS,
  • S’assurer de la réalisation du monitorage mensuel par antigène dans les CS et au district,
  • Participer à la réunion du monitorage mensuel du district,
  • Appuyer la gestion des données au niveau du district sanitaire,
  • Analyser le rapport du district et le transmettre au niveau central avec des propositions de mesures correctrices.
  1. Communication

  • Identifier les obstacles liés aux comportements souhaitables pour la vaccination à tous les niveaux (parents, agents de santé, dirigeants politiques, dirigeants communautaires),
  • Appuyer l’élaboration et la mise en œuvre du plan de communication,
  • Superviser et trouver des stratégies de soutien aux comportements positifs.
  1. Comptabilité

  • Assurer le suivi du transfert des fonds et leur utilisation,
  • Assurer la liquidation des pièces justificatives relatives à la mise en œuvre des activités dans les délais requis.
  1. AVS

  • Avant les AVS (activités de vaccination supplémentaires)
  • Veiller à la mise à jour des micro-plans,
  • S’assurer que l’inventaire du VPO, des porte-vaccins et des accumulateurs est effectué,
  • Vérifier la fonctionnalité de la chaîne de froid,
  • Veiller à la disponibilité des outils de gestion des données utilisés pour les AVS,
  • Assurer le suivi du transfert des fonds destinés aux AVS,
  • Appuyer la formation des agents vaccinateurs et des Mosos,
  • Appuyer la planification de la supervision des AVS.
  • Pendant les AVS
  • Effectuer l’analyse quotidienne du stock de VPO disponible,
  • Effectuer l’analyse quotidienne des fiches de pointage et de supervision avec rétro-information,
  • Faire le point journalier du déroulement des AVS dans le district au niveau central.
  • A la fin des AVS
  • Soumettre un rapport technique des AVS à la région et au niveau central,
  • Suivre la liquidation des pièces justificatives.
  1. Critères d’évaluation du point focal PEV

Le point focal PEV sera évalué sur la base des critères ci-dessous :

  • Le PAO basé sur l’équité est élaboré,
  • L’approche ACE est appropriée par les CS du district,
  • La gestion des vaccins est améliorée,
  • La notification et l’investigation des maladies cibles du PEV ainsi que des MAPI est augmentée,
  • Les capacités des équipes des CS sont renforcées,
  • La promptitude, la complétude et la qualité des données de vaccination sont améliorées au niveau des CS et du district sanitaire,
  • Les couvertures vaccinales par antigène sont améliorées dans les CS et dans le district lors de la vaccination de routine,
  • La couverture vaccinale est améliorée et la proportion d’enfants manqués lors des AVS est réduite au niveau des CS et du district.
  1. Qualifications requises

Le point focal doit :

  • Etre de nationalité guinéenne ;
  • Etre titulaire d’un diplôme de Doctorat en Médecine ou d’un Master en santé publique avec au moins 5 années d’expériences professionnelles dans la gestion des programmes de vaccination,
  • Avoir une expérience dans l’approche ACD, dans la gestion des données, dans la surveillance épidémiologique ;
  • Avoir une bonne connaissance du système de santé guinéen ;
  • Etre apte physiquement à travailler dans des zones à accès difficiles,
  • Avoir une forte capacité d’analyse, de rédaction et de communication orale en français,
  • Maitriser l’outil informatique (Word, excel, power point),
  • Avoir une bonne connaissance des logiciels statistiques (Epi Info, SPSS, …).
  • Durée du contrat

La durée du contrat sera d’une année avec 3 mois de période d’essai.

  • Dossier à fournir

Le dossier de candidature sera composé de : une Copie d’une pièce d’identité nationale ou passeport ; d’un curriculum vitae (CV) détaillé, des copies légalisées des diplômes, des attestations et une lettre de motivation.

Le dossier de candidature doit être transmis uniquement par voie électronique à la Coordination Nationale du PEV à l’adresse suivante : secretariatpevgn@gmail.com et écrire dans le champ objet : « candidature pour le poste de point focal PEV ». En cas de besoin d’informations complémentaires, contacter le 622-92-43-10.

Les candidatures seront reçues jusqu’au 19 avril 2018. Seules les personnes présélectionnées seront contactées et passeront des tests écrits et oraux de sélection.

Il est recommandé de mettre le dossier de candidature dans un seul fichier PDF qui sera transmis en tant que fichier attaché au message du candidat.

NB : Nous rappelons que le dépôt des dossiers de candidature se fait uniquement par voie électronique.

Les candidatures féminines et celles locales (districts concernés) sont vivement encouragées.

Lire

Pendaison de la fille de « Saïkou Boundoudji » à Kignah (Télimélé) : « c’était un meurtre »

6 avril 2018 à 9 09 23 04234

Commandant Pépé Kpogomou commissaire central adjoint de la police de Télimélé

Le dimanche dernier, 1er avril 2018, le corps d’une jeune femme a été retrouvé pendu à un arbre à l’aide d’une corde à Kignah, un village relevant du district de Gougoudjè, dans la sous-préfecture de Gougoudjè, préfecture de Télimélé. On a alors parlé de suicide. Mais, quelques jours après, un jeune homme a été interpellé dans le cadre de l’enquête ouverte suite à cette découverte macabre. Il est soupçonné d’avoir tué la fille et suspendu son corps, a appris Guineematin.com des services de sécurité.

Lire

Conakry : des journalistes et défenseurs des droits humains outillés en « Justice pénale internationale »

6 avril 2018 à 9 09 22 04224

Une vingtaine de journalistes et de représentants des structures de défense des droits humains ont suivi, pendant deux jours, un séminaire de formation sur la « justice pénale internationale ». La formation, initiée par la Coalition Guinéenne pour la Cour Pénale Internationale (CGCPI), à travers un financement de la Coalition mondiale pour la CPI, a pris fin hier jeudi, 5 avril 2018, sur une note de « satisfaction », a constaté sur place Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

Me Hamidou Barry

Dans son discours de circonstance, Maitre Hamidou Barry, président de la CGCPI a remercié la Coalition mondiale pour la CPI et tous les partenaires pour leur appui financier et technique pour la réussite de cette formation. Selon lui, ce séminaire a permis aux participants de connaitre réellement la CPI dans son rôle, ses attributions et son organisation. « Nous avons beaucoup appris, nous avons compris que la Cour Pénale Internationale est un bijou à protéger. Nous avons compris également que la Cour Pénale Internationale n’est pas là contre les africains. Elle est là pour lutter contre l’impunité dans le monde », a dit l’avocat.

L’ambassadeur Matthias Veltin

De son coté, Matthias Veltin, ambassadeur de la République Fédérale d’Allemagne en Guinée, a salué la mise en place de cette coalition nationale pour la CPI. Selon lui, son pays soutient depuis longtemps cette justice internationale qui a pour vocation première la lutte contre l’impunité et les crimes de masse. « Vous savez que l’Allemagne a beaucoup fait pour établir le statut de Rome. Nous avons notre propre histoire, comme chaque pays, l’histoire de l’Allemagne avec le procès de Nuremberg avec les alliés. C’est vraiment nécessaire que tout le monde se réunisse pour établir ce principe. Nous sommes convaincus en Allemagne que la grande majorité des femmes et des hommes sont pour cette justice internationale. Je suis convaincu aussi que c’est le cas en Guinée. Le statut de Rome, c’est bien sûr une convention entre les Gouvernements ; mais, c’est important que tous les citoyens et citoyennes, que les Etats comprennent que c’est un principe, c’est une tache, c’est un travail très nécessaire pour l’humanité. Donc pour cela, je vous remercie pour votre engagement à soutenir la cause du statut de Rome. Je sais qu’actuellement la situation est très difficile sur le plan international, il y a beaucoup de critiques, mais je suis aussi convaincu sans doute comme vous, qu’on va faire du progrès », a dit le diplomate.

Mme Jelena Pia-Comella

Pour sa part, au nom de la Coalition internationale pour la CPI, madame Jelena Pia-Comella a dit sa satisfaction d’avoir aidé à la création de la Coalition Guinéenne pour la CPI. « Au niveau personnel, je vous remercie pour votre hospitalité, surtout pour votre engagement. Nous avons eu des conversations franches. C’est par le biais de vos questions, vos soucis, que nous renforçons notre plaidoyer et nous affinons nos activités. Vraiment, je vous remercie d’avoir été si franc et ouvert avec nous. En tant que directrice adjointe exécutive de la Coalition mondiale pour la CPI, je vous réitère tout mon soutien et toute ma solidarité. Vous pouvez compter sur nous depuis New York et avec notre frère d’Abidjan, ensemble nous nous renforçons dans le plaidoyer et dans cette lutte contre l’impunité », a-t-elle expliqué.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineetin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Lire

Cotisation obligatoire : l’antenne préfectorale du SLECG de Siguiri décriée

6 avril 2018 à 8 08 08 04084

Après un mois de combat dans la clandestinité, l’antenne préfectorale du Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée (SLECG) sort enfin de l’ombre. Toutefois, la structure commence déjà à faire des mécontents. Une question de cotisation obligatoire serait à l’origine du différend entre le bureau et certains enseignants, a appris sur place Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

Lire

Kankan : l’heure est aux cours de rattrapage dans certaines écoles publiques

6 avril 2018 à 7 07 52 04524

Après la fermeture des classes pour plus d’un mois pour des raisons de revendication syndicale, l’heure est aujourd’hui au rattrapage des cours perdus dans les différents établissements scolaires. De nos jours, plusieurs dispositions sont prises par les responsables des différentes écoles de la préfecture de Kankan pour l’exécution intégrale des programmes d’enseignement, notamment pour les classes d’examen, a constaté sur place Guineematin.com à travers son correspondant local.

Lire

Chérif Abdallah menacé : qui en veut au président du GOHA ?

6 avril 2018 à 7 07 32 04324

Chérif Mohamed Abdallah, président du GOHA

La sécurité du président du groupe organisé des hommes d’affaires (GOHA) est actuellement menacée. C’est Chérif Mohamed Abdallah lui-même qui a confié l’information à Guineematin.com dans la soirée de ce jeudi, 05 avril 2018. Il dit avoir constaté la présence d’un groupe d’hommes qui suit tous ces mouvements depuis plusieurs jours, et interpelle les forces de l’ordre et les opérateurs économiques sur cette situation.

Lire