Réunis autour du slogan « enseigner en liberté, autonomiser les enseignants », les responsables et acteurs de l’éducation ont célébré la journée mondiale des enseignantes et enseignants dans la joie et la gaieté à Lola, ce jeudi 05 octobre 2017, rapporte correspondant de Guineematin.com dans cette préfecture.

Très tôt, dans la matinée, élèves et enseignants ont pris le départ pour le défiler à l’école primaire centre 1 pour joindre le stade préfectoral « Phills Devis », via le grand marché. Cortégés par les agents de sécurité, notamment de la gendarmerie, de la police et des militaires, les élèves ont pris d’assaut la route principale, bloquant ainsi tous les engins roulants.

Selon le commissaire divisionnaire de la police de Lola, le commandant Sékouba Camara, présent sur le terrain pour assurer l’ordre, leur présence, lui et ses agents, a permis d’éviter d’éventuels cas d’accident.

Au stade Phills Devis, où les différentes écoles ont aligné leurs élèves pour le défilé riche en couleur, parents et encadreurs étaient venus nombreux pour assister à la célébration de ce 20e anniversaire de cette fête instituée par l’Unesco pour s’intéresser aux conditions de vie et de travail du personnel enseignant.

Ouvrant les discours, à la tribune officielle, monsieur Yonan Doré, vice-président de la délégation spéciale de Lola a dit que l’enseignement est la mère de toutes les couches de famille. Il a ensuite souhaité la bienvenue au nouveau directeur préfectoral de l’éducation et invité la population de Lola, les élèves et les enseignants à la culture de la paix pour un développement harmonieux de la préfecture. Monsieur Yonan Doré n’a pas manqué de saluer le président de la République pour l’amélioration des conditions de vie des enseignants.

De son côté, monsieur Alain Doualamou de l’intersyndicale de l’éducation FSPE-SLECG a rappelé que « cette journée est dédiée à l reconnaissance à toutes celles et à tous ceux qui consacrent leur vie à l’éducation », a-t-il dit, ajoutant que les enseignants « cultivent des valeurs indispensables au bonheur et au progrès de l’humanité que sont la liberté, la démocratie, l’acceptation de la différence, l’amour, la vertu, la justice, le goût du travail, l’honnêteté… ».

Mais, le syndicaliste a déploré que les conditions de travail des enseignants soient encore aussi difficiles, notamment « le manque d’infrastructures, la vétusté des écoles publiques, le manque d’équipements, les effectifs pléthoriques dans les salles de classes, le manque de formation continue, l’insuffisance des enseignants qualifiés et la non réglementation dans le secteur privés ; tout cela avec un salaire insuffisant », a dénoncé Alain Doualamou.

Dans un bref discours, monsieur Saramoudou Kourouma, Directeur préfectoral de l’éducation de Lola, a remercié tous ceux qui ont pris part à cette fête. Il a ensuite rendu un vibrant hommage au président de la République, le professeur Alpha Condé et à son ministre, Ibrahima Kalil Konaté.

Quant au préfet de Lola, monsieur Saa Yola Tolno, il a prodigué des conseils aux élèves et invité les citoyens à s’investir dans le programme du professeur Alpha Condé pour un développement harmonieux de la Guinée.
La cérémonie s’est achevée par la prestation culturelle des élèves de certaines écoles de la commune.

A rappeler que chaque année, depuis le 05 octobre 1994, la journée mondiale des enseignants célèbre l’anniversaire de la signature de la recommandation OIT/ UNESCO de 1966 concernant la condition du personnel enseignant. Mais, cela faisait 7 ans que cette fête n’était pas célébrée en République de Guinée.

De Lola, Léopold Konté pour Guineematin.com